Dev, l'artisan-poète et ses nâyikâs. Étude du transfert de systèmes de savoirs des traités érotiques sanskrits à la poésie courtoise de langue braj

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_F61A2AB4CF63
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Dev, l'artisan-poète et ses nâyikâs. Étude du transfert de systèmes de savoirs des traités érotiques sanskrits à la poésie courtoise de langue braj
Auteur(s)
Cattoni Nadia
Directeur(s)
Burger Maya
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des lettres
Adresse
Faculté des lettres
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2016
Langue
français
Résumé
Dev (env. 1700-1767) est un grand représentant de la littérature indienne. Il appartient à la tradition appelée rïti, produite en contexte courtois, identifiable notamment par sa propension à discourir sur srhgâra rasa (sentiment érotique) et le médium de ce rasa, la nâyikâ, la figure féminine, dans un genre que l'on appelle nâyikâbheda, déjà fortement installé à l'époque de Dev. Le poète est un auteur reconnu pour ses compositions de nâyikàbhedas. S'exprimant en langue braj, il est malheureusement resté confiné au monde hindiphone au niveau de sa réception et de son étude et n'a pas été traduit. Notre étude porte sur un texte en particulier, intitulé Rasavilàsa, qui contient des nâyikàbhedas innovants par rapport à la tradition littéraire à laquelle Dev appartient. Nous argumentons que cette nouveauté provient de textes scientifiques sanskrits (sàstra) dédiés à l'étude de kâma et analysons les modalités de transfert de systèmes de savoirs de cette tradition à la tradition littéraire courtoise en langue braj (rïti), en utilisant une méthode d'analyse littéraire comparative et en réfléchissant à des notions telles que celles d'intertextualité et de liste, forme littéraire utilisée dans le nâyikâbheda. En parallèle, un travail de contextualisation a été entrepris dans la thèse, afin de réfléchir au parcours de Dev en lien avec les événements socio-politiques du 18eme siècle. Nous argumentons que le fait de considérer le poète comme un artisan aide à comprendre les multiples changements de mécènes qui caractérisent le parcours de Dev, celui-ci se rendant dans les lieux où la demande en biens culturels est présente, comme les autres corps de métier de l'artisanat. La notion d'artisan nous permettant également de mettre en lumière la technique de travail de Dev qui recycle une grande partie de son répertoire d'une œuvre à l'autre. Les conclusions incitent à percevoir Dev comme un artisan-poète de son temps, mais n'hésitant pas à recourir à la tradition sanskrite afin de répondre aux exigences de son audience à une époque où langues et influences littéraires sont diverses et multiples.
Création de la notice
21/12/2016 13:46
Dernière modification de la notice
29/10/2020 12:36
Données d'usage