Comparaison de deux méthodes de maturation cervicale au-delà de 40 SA : l’usage séquentiel de sonde de Foley puis prostaglandines vaginales vs prostaglandines vaginales seules. Résultats d’une étude comparative unicentrique rétrospective

Détails

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
Accès restreint UNIL
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_E7380921B167
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Comparaison de deux méthodes de maturation cervicale au-delà de 40 SA : l’usage séquentiel de sonde de Foley puis prostaglandines vaginales vs prostaglandines vaginales seules. Résultats d’une étude comparative unicentrique rétrospective
Auteur⸱e⸱s
AUGUSTO S.
Directeur⸱rice⸱s
DESSEAUVE D.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2022
Langue
français
Nombre de pages
22
Résumé
Contexte
Un peu plus d’un quart des enfants naissent en Suisse après une provocation. Il existe des méthodes médicamenteuses et mécaniques pour la maturation cervicale, respectivement les prostaglandines et la sonde simple de Foley. Ces méthodes peuvent être utilisées les unes après les autres, ensemble ou de façon isolée, et il n’existe pas de stratégie uniformément admise quant à l’utilisation de ces dispositifs. Le choix qui est fait au CHUV depuis quelques années est d’utiliser de plus en plus la séquence sonde de Foley suivie de prostaglandines.
Objectifs et méthode
Comparer les issues maternelles et néonatales chez les femmes ayant reçu une sonde de Foley suivie de prostaglandines en comparaison aux femmes ayant reçu uniquement des prostaglandines.
Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective qui s’intéresse aux provocations ayant eu lieu de 2010 à 2020 au CHUV. Les critères d’inclusion sont toutes les patientes dont le col a été maturé par ballonnet et/ou prostaglandines à 40SA ou plus. Nous avons exclu toutes les patientes ayant un document attestant un refus, ayant été déclenchées avec d’autres méthodes que celles étudiées, étant mineures et ayant été déclenchées pour mort fœtale in utero ou pour grossesse gémellaire. Le seuil de significativité statistique a été déterminé à p-value<0.05.
Résultats
Un échantillon de 2785 patientes et 2914 provocations a été obtenu, 2675 classées dans le groupe « Prostaglandines » et 239 dans le groupe « Foley + Prostaglandines ».
Le délai provocation-naissance est plus élevé dans le groupe Foley+PG que dans le groupe PG et ce, indépendamment de la parité : 43h ± 33.1 vs 13h ± 224.6 pour les nullipares (p- value<0.001) ; 33h ± 16.6 vs 13h ± 8.5 pour les primipares (p-value<0.001) et 30h ± 17.9 vs 14h ± 13.4 pour les multipares (p-value<0.001). On retrouve une augmentation statistiquement significative des taux de délivrances artificielles dans le groupe Foley+PG (19%, n =32 vs 12%, n=246, p-value=0.008). On constate aussi davantage de longues durées de séjour dans le groupe Foley+PG indépendamment du mode d’accouchement : 32%, n=77 vs 24%, n=633 pour les accouchements par voie basse, p-value=0.003 ; 8%, n=20 vs 4 %, n=105 pour les césariennes, p-value=0.001. Lors de l’analyse en sous-groupe, on observe que parmi les hypoxies constatées à la naissance, les multipares ont un taux statistiquement plus élevé de maturation séquentielle (9%) que de maturation par prostaglandines seules (2%, p-value=0.004). Enfin, parmi les césariennes, les primipares ont statistiquement plus de maturation séquentielle (24% vs 6%, p- value<0.001).
Conclusions
La sonde de Foley suivie de prostaglandines est associée à un taux plus élevé d’hypoxie néonatale chez les multipares, une plus longue durée de travail, davantage de délivrance artificielle du placenta, un taux plus élevé de césarienne chez les primipares et une durée d’hospitalisation plus longue en comparaison aux prostaglandines seules.
Mots-clé
Induction du travail, maturation cervicale, prostaglandines, sonde de Foley
Création de la notice
12/09/2023 10:06
Dernière modification de la notice
19/10/2023 6:12
Données d'usage