Troponine : les faux positifs

Détails

ID Serval
serval:BIB_DC73A5B3BC23
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Institution
Titre
Troponine : les faux positifs
Titre de la conférence
79e Assemblée Annuelle de la Société Suisse de Médecine Interne Générale
Auteur(s)
Genoud M., Lamy O., Rodondi N., Vogt P., Bardy D., Anex C., Dartiguenave F., Hugli O.
Adresse
Lausanne, Suisse, 11-13 mai 2011
ISBN
1424-4985
ISSN-L
1424-4977
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2011
Volume
11
Série
Swiss Medical Forum = Forum Médical Suisse
Pages
35S
Langue
français
Résumé
Introduction: La troponine est un marqueur biologique bien reconnupour sa cardiospécificité et la détection précoce de la nécrosemyocardique. Le dosage de la troponine fait partie de la stratificationdu syndrome coronarien aigu (SCA) et est fréquemment utilisé dans lebilan initial lors de douleurs thoraciques. Cependant, d'autrespathologies sont également associées à une élévation de la troponine.Le but de ce travail est de décrire les diagnostics retenus chez despatients admis aux urgences avec une douleur thoracique et uneélévation de la troponine.Méthode: Durant une période de 18 mois (de novembre 2008 à mai2010), 1242 patients admis aux urgences avec une douleur thoraciqueont eu un dosage de la troponine positive (>= 0,1 microg/l). Undiagnostic de SCA a été posé chez 709 patients (57%). Chez les533 autres patients (43%) un autre diagnostic a été retenu.Résultats: Les 533 patients (295 hommes, âge moyen 71 ± 19 anset 238 femmes, 77 ±16 ans) présentaient une valeur de troponinemoyenne (TM) à 1,12 ± 4 microg/l. Parmi ce collectif, 192 patients(36%) avaient un diagnostic d'insuffisance cardiaque (TM 1,18microg/l), 118 patients (22%) un diagnostic autre (anémie, AVC, chutesans traumatisme) (TM 1,65 microg/l), 46 patients (8%) présentaientune pneumonie (TM 0,95 microg /l), 45 patients (8%) une arythmiecardiaque sans signes de décompensation cardiaque (TM 0,42 microg/l), 35 patients (6,5%) un traumatisme (TM 0,52 microg /l), 25 patients(4,7%) une insuffisance rénale sévère (TM 0,74 microg /l), 23 patients(4%) une insuffisance respiratoire (BPCO, fibrose pulmonaire, autrespneumopathies) (TM 1,63 microg /l), 23 patients (4,3%) un contexteinfectieux (choc septique, bactériémie) (TM 0,96 microg /l), 18 patients(3%) une embolie pulmonaire (TM 0,30 microg /l) et 8 patients (1,5%)un Takotsubo ou angor de prinzmétal (TM 1,73 microg /l).A signaler que la TM pour les 709 patients présentant un diagnostic deSCA était de 3,61 microg /l.Conclusion: Ce travail montre que près de 50% des patients arrivantaux urgences avec une douleur thoracique et une troponine positive ontun diagnostic autre qu'un SCA.
Création de la notice
09/02/2012 11:43
Dernière modification de la notice
20/08/2019 17:01
Données d'usage