Apport de l'imagerie dans la prise en charge pré thérapeutique des paragangliomes latérocervicaux

Détails

ID Serval
serval:BIB_D9980B5CBAD3
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Poster: résume de manière illustrée et sur une page unique les résultats d'un projet de recherche. Les résumés de poster doivent être entrés sous "Abstract" et non "Poster".
Collection
Publications
Titre
Apport de l'imagerie dans la prise en charge pré thérapeutique des paragangliomes latérocervicaux
Titre de la conférence
JFR 2005, 53e Journées Françaises de Radiologie
Auteur(s)
Malécot N., Zerlauth J.B., Bonafe A.
Adresse
Paris, France, 15-19 octobre 2005
ISBN
0221-0363
ISSN-L
0221-0363
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2007
Volume
86
Série
Journal de Radiologie
Pages
1546
Langue
français
Résumé
Objectifs: Apprécier, à travers notre expérience personnelle et la revue de la littérature, de quelle manière les différentes techniques d'imagerie participent au diagnostic positif et au bilan pré-thérapeutique des paragangliomes latérocervicaux, afin de proposer une prise en charge adaptée et standardisée du patient, ainsi que de sa fratrie.
Matériels et méthodes: Quinze patients porteurs de paragangliomes latérocervicaux explorés de 1997/2005 par IRM/TDM, échographie, scintigraphie et/ou artériographie.
Résultats: Le diagnostic positif repose principalement sur l'imagerie, la présentation IRM et TDM des paragangliomes latérocervicaux étant caractéristique, mais non pathognomonique. Le bilan d'imagerie préthérapeutique doit participer à l'opérabilité de la tumeur en précisant l'invasion vasculaire, les extensions locales notamment vers la base du crâne, l'origine de la vascularisation tumorale. Ainsi, une IRM et TDM cervicale, une artériographie cervicoencéphalique doivent être réalisées. La question fondamentale de la réparation vasculaire doit être abordée par l'imageur. L'existence de formes familiales implique une enquête génétique, et un dépistage des tumeurs pré-symptomatiques en imagerie. Une forme multifocale, notamment l'existence d'un phéochromocytome associé ou une forme sécrétante doit être recherchée de principe.
Conclusion: Ces éléments permettent, en hiérarchisant les examens complémentaires, de proposer un arbre décisionnel diagnostique et préthérapeutique cohérent face à un paragangliome latérocervical.
Création de la notice
20/08/2012 14:50
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:58
Données d'usage