Dépenses publiques, croissance et développement : prolégomènes

Détails

ID Serval
serval:BIB_CAC2C290C17F
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Dépenses publiques, croissance et développement : prolégomènes
Périodique
Revue économique et sociale
Auteur(s)
Soguel N.
ISSN
0035-2772
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2004
Peer-reviewed
Oui
Volume
62
Numéro
1
Pages
7-14
Langue
français
Résumé
Krugman (1994) présente les principales explications (celles d'inspiration keynésienne et celles d'inspiration classique ou monétariste) données pour expliquer le caractère cyclique de l'évolution économique des économies de marché. Rappelons que les stabilisateurs automatiques agissent sur la conjoncture par le surcroît de dépenses publiques (sociales notamment) et l'érosion des recettes publiques intervenant lorsque l'écart de production est négatif. En cas d'écart positif, ils agissent par le biais d'une baisse des dépenses sociales et une hausse des recettes. Evidement, si des impulsions discrétionnaires interviennent à contretemps, alors l'effet bénéfique des stabilisateurs peut se trouver réduit à néant. C'est notamment le cas d'un programme de relance déployant ses effets alors que l'écart de production est positif. Il en va de même d'un programme d'assainissement budgétaire agissant lorsque l'écart est négatif.
Création de la notice
30/07/2014 16:12
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:45
Données d'usage