Effet des précipitations maximales probables (PMP) et de la fonte des neiges sur la crue maximale probable (PMF) dans un bassin versant alpin suisse

Détails

ID Serval
serval:BIB_B53EE6277383
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Collection
Publications
Institution
Titre
Effet des précipitations maximales probables (PMP) et de la fonte des neiges sur la crue maximale probable (PMF) dans un bassin versant alpin suisse
Titre de la conférence
Risques et changement climatique
Auteur(s)
Receanu R.G., Hertig J.-A., Fallot J.-M.
Editeur
COSTEL 2010
Organisation
23ème colloque de l'Association Internationale de Climatologie (AIC), 1-4 septembre 2010, Rennes, France
Adresse
Laboratoire COSTEL, LETG (UMR 6554 CNRS), Université Européenne de Bretagne, Rennes 2, Place du Recteur Henri Le Moal, F-35043 Rennes Cedex, France
ISBN
978-2-907696-16-6
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2010
Editeur scientifique
Dubreuil V., Planchon O., Quénol H., Bonnardot V.
Langue
français
Résumé
Cet article contribue au modèle d'estimation des crues extrêmes, utilisant une pluie distribuée dans le temps et dans l'espace, à laide des nuages et de la direction du vent. Une méthode de distribution spatio-temporelle de la pluie a d'abord été réalisée. Le modèle utilisant des événements de crue réelle mesurée sur un bassin test de la Suisse a ensuite été calibré. Enfin, la modélisation de la fonte des neiges, basée sur le transfert de chaleur est décrite en tenant compte de l'hypothèse que toutes les sources de chaleur (rayonnement solaire, chaleur du sol et de l'air) agissent lentement sauf la pluie, qui, même très faible, peut provoquer des inondations considérables. Ces facteurs ajoutés rendent le modèle développé plus proche de la réalité. Ils offrent une flexibilité dans les conditions initiales auxquelles s'ajoutent la durée de la pluie, la vitesse et la direction du vent et fournissent ainsi une image complète sur l'hydrogramme de crue.
Mots-clé
Crue maximale probable (PMF), Précipitations Maximales Probables (PMP), neige, modèle hydrologique.
Création de la notice
22/07/2013 12:14
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:23
Données d'usage