"L’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes" selon Patrick Chamoiseau

Détails

ID Serval
serval:BIB_B2F15D32CBFE
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
"L’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes" selon Patrick Chamoiseau
Périodique
Colloquium Helveticum
Auteur(s)
HEIDMANN Ute
Statut éditorial
Publié
Date de publication
01/12/2020
Numéro
49
Pages
17-29
Langue
français
Résumé
Le syntagme « l’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes » a été forgé par l’écrivain antillais Patrick Chamoiseau, auteur d’une œuvre littéraire et essayiste qui ouvre à mon sens de nouvelles perspectives pour le comparatisme. Je focaliserai mon attention sur sa trilogie Une enfance créole et deux essais théoriques, « Que faire de la parole ? » et Écrire en pays dominé, pour montrer par quels procédés langagiers et poétiques Chamoiseau parvient à mobiliser cet « actif relationnel des langues, des cultures et des hommes », autant sur le plan de la création littéraire que sur le plan de la réflexion méta-poétique. Deux questions sous-tendent cette analyse : Comment pouvons-nous rendre ce syntagme opératoire pour le comparatisme littéraire auquel il incombe d’analyser les relations entre différentes langues, littératures et cultures ? Quel est le rapport entre cet « actif relationnel » des langues et des cultures et la notion de « diversalité » que Chamoiseau et d’autres écrivains antillais opposent à l’idée « l’universalité » ?
Zusammenfassung
Die von dem karibischen Schriftsteller Patrick Chamoiseau geprägte Wendung „l’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes“ bezeichnet die kreative Dynamik, die entsteht, wenn verschiedene Sprachen und Kulturen miteinander in Beziehung treten. Die folgende Studie zeigt, wie Chamoiseau in seinem literarischen und theoretischen Werk dieses ‚Relationspotential’ der in den französischen Antillen koexistierenden Sprachen auf mehreren Ebenen „mobilisiert“. In seiner Trilogie Une enfance créole erfindet er eine höchst suggestive poetische Sprache, die den kolonialen Antagonismus der kreolischen und der französischen Sprache auflöst, indem er die klangliche, lexikalische und semantische Verwandtschaft beider Sprachen aktiviert. Indem er eine Gattung französischer Tradition, die Kindheitsbeschreibung (récit d’enfance) mit einer fundamentalen kreolischen Gattungspraxis, dem conte créole, kombiniert, gelingt es ihm auch, das ‚actif relationnel’ beider Kulturen zu mobilisieren. Sein Werk begründet mit seinem récit d’enfance créole eine Gattungspraxis, die beide Sprachen und Kulturen auf kreative Weise in ihrer „Diversalität“ (diversalité) vereint. Damit realisiert Chamoiseau auf künstlerischer und auf meta-poetischer Ebene sein mit anderen kreolischen Schriftstellern (Glissant, Bernabé, Confiant) formuliertes Postulat, der „oft verflachenden Universalität“ die « Dynamik einer Einheit im Diversen“ entgegenzusetzen.
Mots-clé
Chamoiseau, Une enfance créole, Ecrire en pays dominé, Actif relationnel, Diversalité, Comparaison différentielle
Création de la notice
11/04/2021 17:20
Dernière modification de la notice
11/04/2021 17:20
Données d'usage