Etude rétrospective sur les patients atteints d'hypogonadisme hypogonadotrope au CHUV

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 4448 M. Adjahou.pdf (2651.23 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_AE686FE0B5CC
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Etude rétrospective sur les patients atteints d'hypogonadisme hypogonadotrope au CHUV
Auteur(s)
ADJAHOU S.
Directeur(s)
PITTELOUD N.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
français
Nombre de pages
26
Résumé
L’hypogonadisme est une maladie qui se caractérise par des symptômes d’hypogonadisme
incluant une dysfonction érectile ou une diminution de la libido qui peut être associée à une
oligo ou azoospermie. Si elle apparait avant la puberté, elle va se caractériser par un retard
pubertaire. Ces manifestations sont dues à l’absence ou la diminution de production des
hormones sexuelles. L’hypogonadisme est classifié en deux grandes catégories :
l’hypogonadisme hypergonadotrope et l’hypogonadisme hypogonadotrope. L’hypogonadisme
hypergonadotrope est dit hypogonadisme primaire car il résulte d’un défaut au niveau des
gonades. Les hormones hypothalamo-­hypophysaires régulant l’axe gonadique sont présentes
et fonctionnelles mais la fonction gonadique fait défaut. Alors que dans l’hypogonadisme
hypogonadotrope, l’altération vient d’un défaut central : soit au niveau de l’hypothalamus ou
l’hypophyse. Cette altération peut se caractériser par un défaut congénital de production,
sécrétion ou d’action de la Gonadotropin Releasing Hormone (hypogonadisme
hypogonadotrope congénital, CHH). CHH est une maladie rare, souvent diagnostiquée en fin
d’adolescence ou en début de vie adulte. L’hypogonadisme hypogonadotrope est une des
seules causes traitables d’infertilité masculine.
Création de la notice
05/09/2018 15:53
Dernière modification de la notice
08/09/2020 7:10
Données d'usage