Swiss mountain guides: Médical éducation, knowledge and practice

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_A6D7E3EBD5BF
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Swiss mountain guides: Médical éducation, knowledge and practice
Auteur(s)
METRAILLER Pierre
Directeur(s)
Sartori Claudio
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2019
Langue
français
Résumé
Introduction: Les guides de montagne travaillent quotidiennement en milieu relativement isolé où des maladies spécifiques à la haute altitude (mal aigu de montagne (AMS), œdème cérébral d'altitude (HACE), œdème pulmonaire d'altitude (HAPE)) peuvent se développer. Alors que l'arrivée des secours est souvent retardée, les guides de montagne doivent être capables de dispenser les premiers secours. Pour cela ils reçoivent une formation spécifique de médecine de montagne et une pharmacie ad hoc. Notre but était d'évaluer les connaissances et la formation des guides de montagne par rapport aux maladies liées à l'altitude et leur usage de cette pharmacie spécifique.
Méthode: Un questionnaire traduit dans les trois langues nationales a été envoyé par internet à tous les guides de montagne suisses avec la collaboration de l'association suisse des guides de montagne (ASGM). Ce questionnaire a évalué l'activité du guide, la fréquence des événements médicaux rencontrés et l'utilisation de la pharmacie. Des questions à choix multiples et deux vignettes cliniques ont testé les connaissances des guides et leur comportement face à des situations classiques de maladies liées à l'altitude.
Résultats: Un total de 467 guides de montagne a complété le questionnaire, et 54 parmi eux ont été identifiés comme guides de haute altitude (HA-guides), car travaillant 10 nuits ou plus au dessus de 4000 m chaque année. Les guides de montagne sont plus fréquemment exposés aux maladies spécifiques liées à l'altitude (AMS, HACE ou HAPE), qu'à des problèmes médicaux autres (traumatismes exclus). Une majorité des participants, et en particulier les HA-guides, ont estimé que leurs connaissances des maladies liées à l'altitude sont insuffisantes. Subjectivement, néanmoins, ils se jugent très confiants en leurs capacité à reconnaître et traiter ces maladies.
Objectivement, une majorité des guides de montagne connaît les mesures préventives non- pharmacologiques et les symptômes classiques des trois principales maladies liées à l'altitude. Par contre, notre évaluation montre des lacunes significatives surtout par rapport à l'utilisation des médicaments spécifiques comme la nifédipine pour le traitement du HAPE ou la dexaméthasone pour le traitement du HACE.
Les guides jugent la pharmacie ad hoc adaptée à leurs besoins et s'en munissent plus de 95% du temps. Les médicaments les plus souvent utilisés sont les antidouleurs, le désinfectant et les pansements. Les médicaments spécifiques pour le HAPE et le HACE sont rarement utilisés, ce qui est en rapport avec la faible incidence de ces maladies.
Conclusion: Notre étude a montré l'importance de cibler la formation des guides sur les pathologies spécifiques du milieu de la haute montagne. Cette formation doit être améliorée, en particulier en ce qui concerne la reconnaissance et la prise en charge des maladies sévères liées à l'altitude comme le HAPE et le HACE. Bien que ces maladies soient rares, une meilleure connaissance est particulièrement importante pour les HA-guides, qui travaillent souvent en milieu isolé sans possibilité d'intervention médicale externe.
A partir des résultats de notre recherche, la formation des guides de montagne suisses a été adaptée pour tenir compte de ces objectifs. Pour les guides de haute-altitude, une participation à un cours de formation continue spécifique traitant de médicine d'altitude est proposée. Au vu des difficultés rencontrées dans l'utilisation correcte des médicaments spécifiques aux maladies d'altitude sévères, la notice d'utilisation de la pharmacie a été revue et simplifiée. De plus, la possibilité pour les guides de montagne de demander en temps réel un conseil par télémédecine a été implémentée.
Création de la notice
24/01/2020 12:33
Dernière modification de la notice
03/03/2020 7:26
Données d'usage