Diagnostic des infections génitales à gonocoques, Chlamydiae et myco-plasmes

Détails

ID Serval
serval:BIB_92A43E954D2B
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Diagnostic des infections génitales à gonocoques, Chlamydiae et myco-plasmes
Périodique
Médecine et Hygiène
Auteur(s)
Bille  J.
ISSN
0025-6749
Statut éditorial
Publié
Date de publication
1996
Volume
54
Numéro
2103
Pages
245-248
Langue
français
Résumé
Même si elles sont en diminution dans notre pays, les infections sexuellement transmissibles - en particulier celles dues à Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae - peuvent poser des problèmes de diagnostic en raison de la pauvreté des signes cliniques spécifiques, de l'existence de nombreux cas asymptomatiques et de la grande variabilité en termes de sensibilité des méthodes de diagnostic de laboratoire. Si pour N. gonorrhoeae, la culture sur milieux sélectifs reste la méthode de choix, pour C. trachomatis, l'amplification génique (PCR, LCR) a supplanté la culture cellulaire, notamment en raison d'une sensibilité nettement supérieure. De plus, avec ces méthodes moléculaires, pour C. trachomatis en particulier, un prélèvement d'urines donne des résultats au moins équivalents à ceux obtenus avec un prélèvement au niveau du col ou de l'urètre, rendant ainsi le screening des populations à risque beaucoup plus aisé.
Création de la notice
11/02/2008 13:39
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:55
Données d'usage