Arythmies foetales : extrasystoles et tachycardies supraventriculaires [Fetal arrhythmias: premature atrial contractions and supraventricular tachycardia]

Détails

ID Serval
serval:BIB_8FE7CE940EA3
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Arythmies foetales : extrasystoles et tachycardies supraventriculaires [Fetal arrhythmias: premature atrial contractions and supraventricular tachycardia]
Périodique
Revue Médicale Suisse
Auteur(s)
Alvarez A., Vial Y., Mivelaz Y., Di Bernardo S., Sekarski N., Meijboom E.J.
ISSN
1660-9379
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2008
Volume
4
Numéro
166
Pages
1724-1728
Langue
français
Notes
Titre traduit: [Fetal arrhythmias: premature atrial contractions and supraventricular tachycardia] - Publication types: English Abstract ; Journal Article - Publication Status: ppublish
Résumé
Une arythmie foetale complique 1 à 2% des grossesses et présente dans 10% des cas un risque majeur de morbidité et de mortalité pour le foetus. Les arythmies les plus fréquentes sont les extrasystoles supraventriculaires (ESSV). Elles sont bénignes et se résolvent spontanément mais nécessitent un suivi visant à exclure un passage en tachycardie supraventriculaire (TSV). Les TSV sont plus rares mais sont fréquemment compliquées de décompensation cardiaque et d'anasarque. Heureusement, elles sont traitables in utero par pharmacothérapie. Nous rapportons ici notre expérience entre 2003 et 2005 avec de telles pathologies : parmi les 26 foetus adressés au Centre de cardiologie du CHUV, à Lausanne, et présentant des ESSV et/ou une TSV, aucun n'a souffert de complication sérieuse. Six ont bénéficié d'un traitement par sotalol en raison de TSV.
Fetal arrhythmias form a complicating factor in 1-2% of all pregnancies and in 10% of those cases morbidity or even mortality is encountered. The most frequent occurring arrhythmias are premature atrial contractions (PAC). These are usually benign phenomena which resolve spontaneously, but require some follow-up to exclude the development of supraventricular tachycardias (SVT). SVTs are rare but are frequently complicated by fetal congestive heart failure or even fetal death. Timely prenatal pharmacotherapeutic intervention is generally advised to return to an adequate heart rate, preferably sinus rhythm. This study reports on the local experience with these forms of pathologies: of the 26 fetuses encountered with PAC or/and SVT between 2003 and 2005, none experienced serious complications, while 6 required pharmacotherapeutic intervention with sotalol.
Mots-clé
Atrial Premature Complexes, Fetal Diseases, Humans, Prenatal Diagnosis, Tachycardia, Supraventricular
Pubmed
Création de la notice
05/03/2009 16:11
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:53
Données d'usage