Un patois romand au bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1960

Détails

Ressource 1Télécharger: 10_simonato.pdf (217.81 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_8F0D68221CF6
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Sous-type
Etude de cas (case report): rapporte une observation et la commente brièvement.
Collection
Publications
Institution
Titre
Un patois romand au bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1960
Périodique
Cahiers de l'ILSL
Auteur(s)
Simonato Elena
ISSN
1019-9446
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2018
Peer-reviewed
Oui
Numéro
52
Pages
169-179
Langue
français
Résumé
Notre étude portera sur une recherche s’inscrivant dans l’histoire des idées linguistiques en Union soviétique dans les années 1930 et (après une interruption due à la Seconde guerre mondiale) dans les années 1950; elle relève de la géographie linguistique. On s’intéressera aux études du patois romand des colonies suisses de la mer Noire conduites par les géolinguistes V.F. Šišmarev (1874-1957) et M.A. Bo-rodina (1918-1994) à l’Université de Leningrad. On remontera aux racines de l’approche géolinguistique adoptée par Borodina pour l’étude des patois romands, inspirée par les enseignements de Jules Gilliéron (1854-1926). J’aborderai les études conduites depuis les années 1930 jusqu’aux années 1960. Les linguistes mentionnés y recensent les caractéristiques des variétés du français (des patois) de la colonie de Chabag près d’Odessa.

Création de la notice
10/01/2018 14:14
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:52
Données d'usage