Correspondances partielles d’ADN et identifications erronées

Détails

Ressource 1Télécharger: Vuille_Biedermann_2019_Forumpoenale_Postprint_fv2.pdf (724.68 [Ko])
Etat: Public
Version: Author's accepted manuscript
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_8BB8811768EE
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Correspondances partielles d’ADN et identifications erronées
Périodique
Forumpoenale
Auteur(s)
Vuille Joëlle, Biedermann Alex
ISSN
1662-5536
Statut éditorial
Publié
Date de publication
11/02/2019
Peer-reviewed
Oui
Volume
12
Numéro
1
Pages
58-64
Langue
français
Notes
Fonds National Suisse, Bourse no. BSSGI0_155809
Résumé
Une affaire suisse récente nous rappelle qu’une correspondance entre le profil ADN d'une trace trouvée sur les lieux d’une infraction et le profil d’une personne enregistré dans une base de données ne suffit pas à conclure que cette personne est la source de la trace, en particulier dans le cas d’une correspondance dite « partielle ». La présente contribution explicite la problématique et propose une façon de se prémunir contre des conclusions erronées.
Mots-clé
Indice ADN, base de données, expertise, appréciation des preuves
Création de la notice
20/02/2019 23:14
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:50
Données d'usage