De la précarité des coureurs cyclistes professionnels aux pratiques de dopage : l'économie des coproducteurs du WorldTour

Détails

ID Serval
serval:BIB_89D645641E10
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
De la précarité des coureurs cyclistes professionnels aux pratiques de dopage : l'économie des coproducteurs du WorldTour
Périodique
Actes de la recherche en sciences sociales
Auteur(s)
Aubel O., Ohl F.
Statut éditorial
Publié
Date de publication
09/2015
Peer-reviewed
Oui
Numéro
209
Pages
28-41
Langue
français
Résumé
L'espace du cyclisme se caractérise à la fois par la concurrence entre les cyclistes pour l'obtention des meilleurs classements et celle des organisateurs de course et de l'UCI (Union Cycliste Internationale) pour leure contrôle de ces classements. Cette double concurrence produit une concentration de la valeur des compétitions, permet à l'UCI de jouer un rôle de régulateur et a pour effet de structurer le travail des cyclistes et leur forme d'emploi, avec des conséquences sur leur, spécialement en termes de précarité. Les coureurs n'exercent ainsi que très peu de contrôle sur les principes de classement mais en subissent les effets. Les carrières des cyclistes, leurs contraintes et leurs expériences vont cependant se décliner différemment selon le type d'équipe à laquelle ils appartiennent. Si pour certains d'entre eux, l'équipe offre un accompagnement et sont en condition de pouvoir limiter leur charge de travail, d'autres ne sont pas en mesure de le faire. Face à cette précarité le dopage apparaît comme une stratégie de maintien en emploi.
Mots-clé
cyclisme, domination, dopage, travail, capital
Création de la notice
17/10/2014 5:47
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:48
Données d'usage