Vécu de patients palliatifs participant à une démarche pédagogique avec des étudiants en médecine : une étude exploratoire.

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 3315 Mme Chalverat.pdf (1767.69 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_7E57A244E6DA
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Vécu de patients palliatifs participant à une démarche pédagogique avec des étudiants en médecine : une étude exploratoire.
Auteur(s)
CHALVERAT M.
Directeur(s)
BORASIO G. D.
Codirecteur(s)
TAMCHES E.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2016
Langue
français
Nombre de pages
43
Résumé
ContexteLes soins palliatifs du CHUV ont mis en place un cours à option destiné à des étudiants en médecine intitulé « Vivre face à la mort ». Ce cours donne l’occasion aux étudiants de rencontrer des patients en situation palliative à domicile. La littérature se révèle très riche sur le ressenti des étudiants suite à ces rencontres, mais est pauvre sur celui des patients. Il paraît donc pertinent d’approfondir celles-ci, d’explorer l’expérience vécue, ainsi que d’évaluer les émotions présentes avant et après ces rencontres.
Méthode
Il s’agit d’une étude prospective, exploratoire, inductive, avec une méthode double. Une partie qualitative a été réalisée à l’aide d’entretiens semi-structurés, ensuite transcrits et analysés grâce à la « Thematic Analysis ». Dans la seconde partie, quantitative, les patients ont remplis un questionnaire relatif aux émotions ressenties avant et après le cours (échelle PANAS, « Positive and Negative Affect Schedule Scale »).
Résultats
Des six patients participant au cours à option, trois ont remplis les critères pour la recherche. Ces rencontres répondent à un besoin d’entrer en relation des patients. Les motivations à participer sont d’une part altruistes avec -par exemple- le désir de transmission de valeurs pédagogiques. Elles sont -d’autre part- plus égocentrées, avec le désir de se narrer. Dans toutes les situations, le vécu des patients est décrit comme positif. Ils ont tous parlé de la mort avec les étudiants, ce qui a provoqué parfois la prise de conscience de la terminalité et l’expression de réflexions jamais verbalisées. Ils ont attribué une valeur thérapeutique aux rencontres. Ils avaient également des attentes supplémentaires, dont –par exemple- la non- validation des valeurs pédagogiques partagées.
La médiane du score PANAS relatif aux émotions positives tend à augmenter après la rencontre avec les étudiants alors que celui relatif aux émotions négatives à diminuer.
Conclusion
Les entretiens ont été vécus de manière positive par les patients et ceux-ci y ont trouvé un bénéfice. Les motivations des patients identifiées sont cohérentes avec la littérature. Il existe une certaine tension entre le rôle pédagogique de l’entretien, et la valeur thérapeutique y attribuée, de part la réponse à ce besoin d’entrer en relation. Une conséquence directe consistera à l’implémentation de quelques mesures additionnelles dans le cours.
Mots-clé
pédagogie - soins palliatifs – relation – formation médicale prégraduée - patients
Création de la notice
05/09/2017 13:59
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:39
Données d'usage