Violence à l’encontre du personnel des établissements médico-sociaux et des centres médico-sociaux du Canton de Vaud. Synthèse des résultats

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_7B0FDEDB3D5B.pdf (132.45 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_7B0FDEDB3D5B
Type
Rapport: document publié par une institution, habituellement élément d'une série.
Collection
Publications
Institution
Titre
Violence à l’encontre du personnel des établissements médico-sociaux et des centres médico-sociaux du Canton de Vaud. Synthèse des résultats
Auteur⸱e⸱s
Pin S., Simonson T., Henry V., Amiguet M.
Détails de l'institution
Centre d’évaluation et d’expertise en santé publique (CEESAN), Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
Date de publication
01/2018
Numéro
3
Langue
français
Nombre de pages
3
Notes
Collection : Raisons de santé ; Les esentiels ; 3
Résumé
Présenté au Grand Conseil du Canton de Vaud lors de la séance du 30 juin 2015, le postulat « Philippe Vuillemin et consorts – Pour une meilleure protection du personnel soignant en EMS » part du constat que, si la maltraitance des personnes âgées est désormais reconnue et appréhendée par les différents acteurs concernés, celle à l’égard des soignant-e-s et des personnels travaillant en établissements médico-sociaux (EMS) et dans les centres médico-sociaux (CMS) est plus rarement évoquée publiquement.
Certain-e-s professionnel-le-s (par exemple : policier-ère-s, enseignant-e-s, personnels des établissements de santé) présentent des risques accrus d’être confrontés à des actes de violence à leur égard. Le travail isolé et le contact avec des clients, en particulier lorsque ces derniers sont sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool, quand ils sont connus pour avoir eu un passé violent ou qu’ils souffrent de maladies pouvant être associées à des comportements agressifs constituent ainsi des facteurs de risque. Le risque d’être confronté à la violence ou à des comportements agressifs concerne aussi les professionnel-le-s en contact avec des personnes atteintes dans leur santé, à domicile ou en institution. Des enquêtes menées dans les établissements médico-sociaux (EMS) ou auprès des professionnel-le-s du maintien à domicile, à l’étranger et en Suisse rapportent des taux relativement élevés d’exposition à la violence chez les soignant-e-s. On ne dispose en revanche d’aucune donnée concernant cette problématique pour la Suisse Romande ou pour le Canton de Vaud.
Création de la notice
29/05/2018 15:30
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:37
Données d'usage