Embolisation de l'artère splénique principale : complications dans deux groupes

Détails

ID Serval
serval:BIB_6EF85BCC927A
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Institution
Titre
Embolisation de l'artère splénique principale : complications dans deux groupes
Titre de la conférence
56e Journées Françaises de Radiologie, 24-28 Octobre 2008, Paris, France
Auteur⸱e⸱s
Rau P., Stauffer C., Doenz F, Qanadii S., Denys A.
ISBN
0221-0363
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2008
Peer-reviewed
Oui
Volume
89
Série
Journal de Radiologie
Pages
1614
Langue
français
Résumé
Objectifs
L'embolisation de l'artère splénique (EAS) proximale serait mieux tolérée que la distale ou segmentaire, les mêmes objectifs cliniques étant remplis. Notre hypothèse est que l'EAS proximale aurait un taux de complications inférieur notamment concernant les infections et infarcissements.
Matériels et méthodes
Soixante-treize patients ont bénéficié d'une EAS proximale vs. distale ou segmentaire dans un centre universitaire sur une période de 5 ans. Les données cliniques et l'imagerie préinterventionnelle ont été revues avec détermination du grade de la lésion traumatique splénique et de la quantité d'hémopéritoine. Les complications dues à l'intervention, 0 = pas de complications à 3 = complications importantes, ont été identifiées par le suivi postinterventionnel.
Résultats
Les complications dues à l'EAS proximale (N=11, médian = 1,0, range = 0-2, moyenne = 0,64) ne différaient pas de manière significative par rapport à celles de l'EAS distale (N=62, médian = 1,0, range = 0-3, moyenne = 0,87), U=303,0, Z = − 0,63, p = 0,30, r = − 0,07.
Conclusion
L'EAS proximale est une intervention sûre et efficace. Elle démontre de façon non-significative moins de complications postinterventionnelles et en particulier pas de splénectomie secondaire supplémentaire par rapport à l'EAS distale. Ces résultats nous encouragent à poursuivre une étude prospective qui pourrait révéler un avantage significatif de l'EAS proximale.
Création de la notice
29/01/2009 19:24
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:28
Données d'usage