Bapss gastrique après échec de cerclage gastrique. Indications et résultats

Détails

ID Serval
serval:BIB_6DC9C108A9AD
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Bapss gastrique après échec de cerclage gastrique. Indications et résultats
Périodique
Journal de coeliochirurgie
Auteur⸱e⸱s
Suter M, Calmes JM, Paroz A, Giusti V
ISSN
1167-8224
ISSN-L
1167-8224
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2007
Volume
62
Pages
10-15
Langue
français
Résumé
Introduction : le nombre croissant d'interventions chirurgicales bariatriques amène à un nombre toujours plus important de réinterventions, en particulier après chirurgie restrictive, en raison de complications ou de perte pondérale insuffisante. Celles-ci doivent corriger la complication et éviter la reprise pondérale, voire permettre une perte de poids supplémentaire. La conversion en bypass gastrique a clairement été établie comme l'option de choix en cas d'échec de gastroplastie verticale calibrée. Le but de ce travail est d'en rapporter notre expérience après échec du cerclage gastrique. Méthode : étude rétrospective des données recueillies de façon prospective pour tous les malades ayant bénéficié dans nos établissements de la conversion, en un temps ou en deux temps, d'un cerclage gastrique en un bypass gastrique. Résultats : 81 malades ont été inclus. La réintervention s'est déroulée en un seul temps chez 82,7% d'entre eux. Deux tiers des malades ont été réopérés par laparoscopie. La morbidité globale a été de 23,4%, la morbidité majeure de 4,9%, la mortalité nulle. Le BMI moyen avant le cerclage était de 45,2 kg/m2, et de 37,5 avant la ré-opération. Il était de 30,3 un an après la conversion en by-pass gastrique, de 31,2 après trois ans, et de 32,5 après cinq ans. La perte pondérale n'a toutefois pas été satisfaisante chez les malades n'ayant jamais perdu suffisamment de poids après le cerclage gastrique. Conclusion : La conversion en by-pass gastrique est possible et associée à des résultats satisfaisants chez la plupart des malades en cas de complication après cerclage gastrique, en particulier chez ceux qui avaient obtenu après cette première intervention une perte pondérale suffisante. Elle peut le plus souvent être réalisée en un temps et par laparoscopie. Lorsque la perte pondérale initiale était insuffisante.
Création de la notice
18/10/2014 17:23
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:27
Données d'usage