Impact of family structure on long-term survivors of osteosarcoma

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_66A32EE377C6.P001.pdf (624.95 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_66A32EE377C6
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Impact of family structure on long-term survivors of osteosarcoma
Auteur(s)
Bressoud A.
Directeur(s)
Leyvraz S.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine Université de Lausanne UNIL - Bugnon Rue du Bugnon 21 - bureau 4111 CH-1015 Lausanne SUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2008
Langue
anglais
Nombre de pages
8
Notes
REROID:R004751229
Résumé
Rapport de synthèse :
But du travail : le pronostic des patients atteints d'ostéosarcome s'est considérablement amélioré grâce à l'utilisation de thérapies combinées performantes. Cependant, ces traitements agressifs sont grevés de complications chroniques. Notre travail a consisté à l'évaluation du status fonctionnel, psychologique et familial chez des patients survivants au long cours d'ostéosarcome traités au centre pluridisciplinaire d'oncologie.
Patients et méthodes: 15 survivants au long cours d'ostéosarcome ont été évalués à la recherche de séquelles physiques et psychologiques. Pour l'évaluation fonctionnelle, nous avons utilisé la méthode de Enneking. L'évaluation psychologique a été basée sur un test d'évaluation globale (GHQ-28), sur un test de cohésion familiale (FAST test) et sur une échelle d'évaluation de symptômes post-traumatiques.
Résultats: sur le plan fonctionnel, seuls 5 patients présentaient des séquelles graves et 10 des handicaps modérés. 4 patients souffraient de symptômes dépressifs. 6 patients ont décrit uns structure familiale déséquilibrée dont 3 des 4 patients avec des symptômes dépressifs, les 4 patients avec symptômes post-traumatiques et 5 des 7 patients avec une mauvaise acceptation émotionnelle.
Conclusions: la plupart des patients souffrant d'ostéosarcome présentent une bonne récupération fonctionnelle. Seule une minorité reste sévèrement handicapée.
Un tiers des patients souffre de symptômes dépressifs et de stress post-traumatique. Une mauvaise acceptation émotionnelle est fortement liée à une structure familiale déséquilibrée. La situation psychologique et familiale des patients atteints d'ostéosarcome doit donc être rapidement prise en compte afin d'améliorer leur évolution au long cours.
Création de la notice
22/06/2010 11:02
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:22
Données d'usage