Propagation du virus de la grippe dans les transports aériens et survie du virus dans l'air ambiant

Détails

ID Serval
serval:BIB_5E941B992487
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Propagation du virus de la grippe dans les transports aériens et survie du virus dans l'air ambiant
Périodique
Bulletin de veille scientifique : santé, environnement, travail
Auteur(s)
Oppliger Anne
ISSN
1950-4764
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2013
Numéro
20
Pages
29-31
Langue
français
Résumé
Chaque hiver en France, la grippe saisonnière touche entre 2 et 7 millions de personnes, dont environ 1 000 cas mortels, surtout parmi les personnes de plus de 65 ans. Elle constitue ainsi la première cause de mortalité par maladie infectieuse. L'agent causal est un virus à ARN très contagieux, pouvant appartenir à différent type (A, B ou C). Le type A est composé d'une large gamme de sous-types classés selon les différentes sortes et associations de protéines de surface du virus. Parmi ceux-ci, les sous-types H1N1 et H3N2 circulent actuellement chez l'Homme. La transmission inter-humaine de la maladie se fait principalement par voie aéroportée par le biais des gouttelettes riches en virus provenant des accès de toux et des éternuements des sujets infectés. Le coût sanitaire et social annuel de la grippe est estimé à 460 millions d'euros pour une épidémie moyenne. La prévention de la grippe repose sur une vaccination annuelle, proposée dans la plupart des pays industrialisés aux personnes à risque. Cependant, la couverture vaccinale en France n'était que de 23 % de la population générale en 2011-2012 (62 % chez les plus de 50 ans). Dès lors, environ 80 % des individus sont susceptibles de contracter la maladie. Les transports en commun constituent des environnements idéaux pour la dissémination des virus. En effet, la grande promiscuité entre les passagers potentiellement malades et les passagers sains favorise la propagation de la maladie. Dans ces conditions, l'évaluation du risque d'infection est utile pour appliquer une prévention ciblée. Le but du premier article analysé (Gupta et al., 2012) était, précisément, d'évaluer le risque, pour un passager sain, de contracter le virus de la grippe dans un avion transportant un passager malade. Les auteurs du second article analysé (Pyankov et al., 2012) ont estimé le temps de survie de différents sous-types de virus de la grippe dans l'air ambiant d'une chambre expérimentale.
Mots-clé
Influenza A virus , Viruses , Risk Assessment , Environmental Exposure
Création de la notice
29/05/2013 16:36
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:16
Données d'usage