L'effet de l'allocation unique dégressive sur la reprise d'emploi

Détails

ID Serval
serval:BIB_5E08E244EADE
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
L'effet de l'allocation unique dégressive sur la reprise d'emploi
Périodique
Economie et statistique
Auteur(s)
Dormont Brigitte, Fougère Denis, Prieto Ana
ISSN
0336-1454
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2001
Numéro
343
Pages
3-28
Langue
français
Résumé
Le profil de l'indemnisation du chômage influence-t-il la reprise d'emploi ? Cette question est étudiée en comparant deux réglementations successives de l'assurance chômage. La réglementation en vigueur de 1986 à 1992 prévoit un profil simple en deux paliers : l'indemnisation connaît une seule chute, plus ou moins forte, lors du passage de l'allocation de base à l'allocation de fin de droits. Dans le système d'allocation unique dégressive (AUD) introduit en 1992, le profil d'indemnisation se caractérise par des baisses régulières du montant de l'allocation. L'estimation de modèles de durée montre que dans la réglementation en vigueur avant 1992, le taux de reprise d'emploi augmente fortement à l'approche de la fin de la période d'indemnisation à taux plein. Ce pic dans la reprise d'emploi n'est plus observé dans la nouvelle réglementation : l'introduction de l'AUD a écrêté le profil temporel des taux de reprise d'emploi. Ce résultat vaut principalement pour les chômeurs qui bénéficiaient en emploi d'un salaire élevé. On observe un écart très significatif entre les probabilités de rester en chômage dans l'ancienne et la nouvelle réglementation (AUD). La conjoncture macroéconomique plus défavorable qui caractérise la période postérieure à 1992 n'explique qu'en partie cette différence. Ainsi, la dégressivité, telle qu'elle a été mise en oeuvre de 1992 à 1996, aurait ralenti le retour à l'emploi. [Auteurs]
Mots-clé
Social Security , Unemployment
Création de la notice
14/03/2008 10:20
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:16
Données d'usage