Temps, mode et intrigue: de la forme verbale à la fonction narrative

Détails

Ressource 1Demande d'une copie Sous embargo indéterminé.
Accès restreint UNIL
Etat: Public
Version: de l'auteur⸱e
ID Serval
serval:BIB_56C59CC8B712
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Temps, mode et intrigue: de la forme verbale à la fonction narrative
Périodique
Modèles linguistiques
Auteur⸱e⸱s
Baroni R.
ISSN
0249-6267 (papier)
2274-0511 (électronique)
Statut éditorial
Publié
Date de publication
12/2015
Peer-reviewed
Oui
Volume
XXXVI
Numéro
71
Pages
127-144
Langue
français
Résumé
Contrairement à une idée reçue, héritée des traditions formalistes et structuralistes, la dimension verbale de la représentation de l'action, et notamment le choix des temps et des modes, est loin d'être indifférente pour définir l'intrigue du récit. Les approches rhétoriques et cognitivistes considèrent l'intrigue comme une matrice de possibilités, dont la fonction est de susciter dans l'auditoire le « désir cognitif » d'un dénouement. Dès lors, les formes du discours, et notamment la manière dont les procès sont représentés verbalement, jouent évidemment un rôle essentiel dans l'excitation ou la neutralisation de ce désir. Cet article a pour but de déterminer les affinités entre les formes verbales (qui inclut aussi bien les « temps » de l'indicatif que les « modes ») et leur fonction dans l'intrigue.
Mots-clé
intrigue, tension, temps, modes, tiroirs verbaux
Site de l'éditeur
Création de la notice
11/01/2016 17:58
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:10
Données d'usage