Mourir en salopette : expériences de vieillissement de retraités des classes populaires en territoires « dépaysannisés »

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_4B43A0F7AA94
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Mourir en salopette : expériences de vieillissement de retraités des classes populaires en territoires « dépaysannisés »
Auteur(s)
Mesnard Pauline
Directeur(s)
Joye Dominique
Codirecteur(s)
Paugam Serge
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2019
Langue
français
Résumé
A la croisée de la sociologie du vieillissement, de la sociologie rurale et de la sociologie des classes populaires, cette thèse interroge les expériences vécues de « l'invisibilité sociale » au temps de la vieillesse. Ces enjeux relatifs à la reconnaissance de la valeur sociale des personnes âgées, nous proposons de les étudier dans le contexte du vieillissement à domicile en milieux rural et périurbain, à partir de la problématique de la « dépaysannisation » et de ses effets structurels et culturels dans la définition des rapports de domination entre groupes sociaux. Dans quelle mesure ce processus concoure-t-il à structurer et donner sens aux expériences de vieillissement des retraités des classes populaires rurales et périurbaines ? Cette recherche est basée sur un corpus d'une cinquantaine d'entretiens (récits de vie) menés auprès des personnes âgées, collectés au cours d'une enquête de terrain conduite dans deux régions française et suisse soumises au processus de dépaysannisation. Elle discute la thèse d'une vieillesse comme « destin de classe » en analysant les spécificités des parcours familiaux, résidentiels, professionnels et de santé des membres des classes populaires rurales et périurbaines, ainsi que leurs effets au temps de la vieillesse. Pour ce faire, trois types de rapport - au déclin corporel, à l'espace local, au travail - sont mis en évidence, au prisme desquels sont étudiées les expériences dé vieillissement dé Cé groupé social. Privilégiant en particulier lé point dé vue dés paysan-nes retraité-es des « petites » exploitations familiales, l'analyse permet de souligner la place des déterminants collectifs dans la structuration des trajectoires de vieillissement ainsi que la pertinence du concept de classe dans la compréhension des processus d'invisibilisation sociale qui sévissent à un âge avancé.
---
My thesis deals with the issue of ageing and social class. An attempt was made to analyse the familial, residential, professional, and health trajectories of elderly people belonging to the working class and living in rural and peri-urban areas. My work is based on about fifty biographical interviews with elderly people living in France and Switzerland. Particular attention is devoted to peasants who used to work (or are stlll working after retirement) in family farm. The main goal of my work is to demonstrate the rôle of collective déterminants in shaping ageing trajectories and how the concept of social class is relevant to understand inequalities in old âge.
Création de la notice
17/01/2020 12:26
Dernière modification de la notice
03/03/2020 7:19
Données d'usage