"Schwiiz brännt". Achtziger Jugendunruhen et scènes punks suisses : entre reprise, immersion et détachement

Détails

Ressource 1Demande d'une copieTélécharger: BIB_4A0AE13C2C11.P001.pdf (1733.83 [Ko])
Etat: Supprimée
Version: de l'auteur
ID Serval
serval:BIB_4A0AE13C2C11
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
"Schwiiz brännt". Achtziger Jugendunruhen et scènes punks suisses : entre reprise, immersion et détachement
Périodique
Revue suisse d'histoire
Auteur(s)
Raboud P.
ISSN
0036-7834
Statut éditorial
Publié
Date de publication
11/2014
Peer-reviewed
Oui
Volume
64
Numéro
3
Pages
451-469
Langue
français
Résumé
Au début des années 80, deux secousses touchent la Suisse avec d'un côté l'explosion du mouvement punk et de l'autre de fortes mobilisations au sein de la jeunesse du pays, les Achtziger Jugendunruhen. Cet article analyse l'articulation de ces deux phénomènes. Au sein d'un espace contestataire fortement composite, le punk finit par jouer un rôle central, le mouvement dans son ensemble mettant en avant certains enjeux culturels, reprenant des éléments de la panoplie punk comme l'édition de fanzine, et choisissant des musiciens punks parmi ses porte-paroles.
Cette jonction marque la forte spécificité de la Suisse, autant par l'implication de la scène punk au sein d'un mouvement contestataire plus large que par la recrudescence des mobilisations de la jeunesse au moment où elles se font de plus en plus rares en Europe. Elle peut se comprendre par une communauté d'intérêts (obtenir des lieux pour exprimer sa propre culture) et de valeurs (l'opposition au conservatisme). Néanmoins, cette force présence des aspects culturels au sein des Achtziger Jugendunruhen ne doit pas conduire à les réduire à ces seuls enjeux. Au contraire, les différents discours du mouvement mettent en avant l'autonomie comme volonté de changement radical, ainsi que des revendications plus larges comme la solidarité internationale ou la question du logement. Ainsi cet article vise à la fois à mieux comprendre la nature des Achtziger Jugendunruhen et à développer une analyse historique des années 80 d'une part et du conservatisme helvétique d'autre part.
Mots-clé
punk, historiographie des années 80, conservatisme culturel, défense spirituelle nationale
Création de la notice
01/10/2014 17:09
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:57
Données d'usage