Planification hospitalière cantonale orientée sur les prestations : application à l'orthopédie - traumatologie dans le canton de Vaud

Détails

ID Serval
serval:BIB_4058741364B2
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Planification hospitalière cantonale orientée sur les prestations : application à l'orthopédie - traumatologie dans le canton de Vaud
Périodique
Revue médicale de la Suisse romande
Auteur(s)
Wasserfallen Jean-Blaise, Rubin Pascal
ISSN
0035-3655
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2004
Volume
124
Numéro
5
Pages
312-316
Résumé
Contexte : Le monde sanitaire est en profonde mutation : les exigences légales la raréfaction des moyens financiers à disposition, et les meilleurs résultats cliniques observés en corrélation avec le volume des prestations incitent à regrouper les plateaux techniques des hôpitaux. D'un autre côté, le vieillissement de la population augmente le nombre de maladies dégénératives et les besoins en prothèses de hanche ou de genou. L'ensemble de ces facteurs incite à passer d'une planification par lits à une planification par prestations, qu'il faut valider. Matériel et méthode : L'ensemble des prestations orthopédiques fournies dans le canton de Vaud en 2000 a servi de base pour planifier le nombre de lits nécessaires à cette discipline dans le cadre du projet de nouvelle planification hospitalière vaudoise sur 4 sites, avec et sans l'ensemble des cliniques privées. Ces données ont été ensuite validées sur la base de l'activité enregistrée en 2001 et 2002. Résultats : L'implantation de prothèses totales de hanche (PTH) et de genou (PTG) représente 30% de l'activité orthopédique, mais 60% des journées d'hospitalisation, actuellement disséminée sur 19 sites, dont 8 privés. Cette activité est relativement stable au cours du temps (+5% PTH, 24% PTG, 5% journées d'hospitalisation). En tenant compte des complications liées à cette activité opératoire, de l'activité d'urgence et des autres interventions orthopédiques (supposées constantes), l'impact d'une augmentation du nombre de PTH et PTG de 5,10 et 20% dans les années à venir impliquerait une augmentation des lits existants de 4,7 et 14 lits respectivement, sur l'ensemble des 4 sites, sans tenir compte de l'activité du secteur privé, et de 4, 8 et 16 lits respectivement avec l'activité du secteur privé. Conclusion : La planification hospitalière par prestations plutôt que par nombre de lits semble possible Elle devrait être appliquée dans l'ensemble des disciplines médicales et chirurgicales, et tenir compte d'une activité d'urgence, non planifiable par définition, pour définir les structures et ressources nécessaires pour faire face aux besoins de la population. [Auteurs]
Mots-clé
Hospital Planning , Orthopedics , Traumatology , Aging
Création de la notice
14/03/2008 10:20
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:38
Données d'usage