Pediatric Trauma Six Years of Experience in a Swiss Trauma Center

Détails

Ressource 1Télécharger: thèse-ok.pdf (1105.68 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_3AAF5E7534E2
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Pediatric Trauma Six Years of Experience in a Swiss Trauma Center
Auteur(s)
SVANTNER Julianna
Directeur(s)
Schoettker Patrick
Codirecteur(s)
Dolci Mirko
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2019
Langue
anglais
Résumé
L'objectif de notre étude était de fournir une vue d'ensemble du trauma pédiatrique des enfants admis au déchoquage de pédiatrie au sein du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois et d'améliorer ainsi la prise en charge des enfants polytraumatisés.
Nous avons analysé les données de tous les enfants de moins de 16 ans souffrant de polytrauma ayant été admis au déchoquage de pédiatrie sur une période allant de 2011 à 2016. Les admissions au déchoquage de pédiatrie faisaient suite à un triage pré-hospitalier. Les données ont été analysées par le biais de statistique descriptive.
Les données analysées provenaient de notre trauma registre qui a été débuté en janvier 2011. Celui-ci est conforme aux recommandations internationales, permettant ainsi de confronter nos données à celles des autres traumas centres Européens. Les variables recueillies étaient les suivantes: données épidémiologiques, signes vitaux, Injury Severity Score (ISS), le mécanisme du trauma, Abbreviated Injury Scale (AIS), Glasgow Coma Scale (GCS), type de transport, mesure thérapeutique, résultat d'imagerie, valeurs de laboratoire, intervention immédiate, unité de transfert suivant la prise en charge du déchoquage, durée de séjour, mortalité intra-hospitalière, ainsi que le Trauma and Injury Severity Score (TRISS) des non-survivants.
Nous avons inclus 327 enfants, 63% d'entre eux étaient de sexe masculin, l'âge médian était de 8 ans. 97 enfants ont souffert de trauma sévère (ISS > 15). Le mécanisme principal des blessures étaient les chutes (45%), les accidents de la voie publique (29%) et les brûlures (14%). Les zones corporelles les plus fréquemment lésées étaient la tête et les zones externes. Les admissions aux soins intensifs pédiatriques s'élevaient à 27%. 22% des enfants ont nécessité une intervention chirurgicale immédiate (majoritairement des débridements de plaie, des interventions neurochirurgicales et orthopédiques). La mortalité globale était de 5.5% pour un ISS médian de 9. La mortalité des traumas sévères était de 17.5% pour un ISS médian de 22. La moitié des enfants sont décédés dans les 6h suivant leur admission. Les causes principales de mortalité étaient les chutes de plus de 5 mètres et les accidents de la voie publique en tant que piéton.
Ce que nous avons observé est que la démographie et les types de blessures décrites dans notre étude sont identiques à ceux des autres traumas centre européens, mais la mortalité et la sévérité des blessures est varable. (Royaume-Unis 3.7 %-ISS médian 9; Danemark 7.3% - ISS médian 9; Allemagne 13.4%-ISS médian 25). Le taux élevé de mortalité précoce suggère que les phases initiales de la prise en charge pourraient jouer un rôle dans la diminution du taux de mortalité (phase pré-hospitalière, orientation - via le triage - vers un trauma centre pédiatrique, soins à l'admission au déchoquage pédiatrique).
--
Objectives: The purpose of this study was to provide an internationally comparable overview of pediatric trauma of the University Hospital of Lau- sanne to improve the care of children.
Methods: We analyzed the data from all injured children (<16 years of
age) listed in our trauma registry from 2011 to 2016. These children were admitted to the resuscitation room after prehospital triage. Our data were analyzed using descriptive statistics.
Results: We included 327 children. Sixty-three percent were male, and
the median age was 8 years. Severe trauma (Injury Severity Score (ISS),
>15) occurred in 97 children. The principal mechanisms of injury were falls (45%), traffic accidents (29%), and burns (14%). The most frequently affected areas were the head and external body regions. Intensive care ad- missions amounted to 27%. Twenty percent of patients underwent immedi- ate surgery (wound care, neurosurgery, and orthopedic surgery). The overall mortality rate was 5.5%, with a median ISS of 9. The mortality of severe trauma was 17.5%, with a median ISS of 22. Half of the children died within 6 hours. The main causes of death were falls from greater than 5 m and traffic accidents as pedestrians.
Conclusions: The demographics and patterns of injury in the pediatric
trauma population are similar to other European pediatric trauma centers, but the mortality and the severity of injuries can vary (United Kingdom, 3.7%, me- dian ISS of 9; Denmark, 7.3%, median ISS of 9; and Germany, 13.4%, median ISS of 25). The elevated early mortality rate suggests that improvements in prehospital care and early resuscitation could decrease mortality.
Mots-clé
pediatric trauma, trauma registry, trauma center, injury severity score
Création de la notice
29/06/2020 12:44
Dernière modification de la notice
28/08/2020 7:08
Données d'usage