Ces héroïnes qui ne lisent plus de romans: le topos de la lectrice romanesque et la légitimité de la romancière au tournant du XIXe siècle

Détails

ID Serval
serval:BIB_394B9769581D
Type
Partie de livre
Collection
Publications
Institution
Titre
Ces héroïnes qui ne lisent plus de romans: le topos de la lectrice romanesque et la légitimité de la romancière au tournant du XIXe siècle
Titre du livre
Narrations genrées, Écrivaines dans l'histoire européenne jusqu'au début du XXe siècle
Auteur(s)
Cossy Valérie
Editeur
Peeters
Lieu d'édition
Louvain
Belgique
ISBN
978-90-429-2972-2
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2014
Peer-reviewed
Oui
Editeur scientifique
Steinbrügge Lieselotte, van Dijk Suzan
Série
La République des Lettres 56
Pages
185-197
Langue
français
Résumé
Partant du constat que les représentations de la lectrice changent entre le début et la fin de la carrière de romancières comme Isabelle de Charrière et Jane Austen, cet article porte sur la manière dont les femmes ont manoeuvré pour s'approprier le genre romanesque en évitant les stéréotypes du genre littéraire "facile" et ceux de la féminité intellectuellement et artistiquement inadéquate.
Mots-clé
Charrière, Austen, genre romanesque, stéreotypes, féminité
Création de la notice
23/10/2018 17:41
Dernière modification de la notice
21/08/2019 6:18
Données d'usage