Evolution de la rive sud du lac de Neuchâtel entre 1953 et 2010

Détails

ID Serval
serval:BIB_391BBF605050
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Evolution de la rive sud du lac de Neuchâtel entre 1953 et 2010
Périodique
Bulletin de la Société vaudoise des Sciences naturelles
Auteur⸱e⸱s
Romanens R., Clerc C., Vittoz P.
ISSN
0037-9603
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2016
Peer-reviewed
Oui
Volume
95
Pages
33-61
Langue
français
Résumé
La rive sud du lac de Neuchâtel abrite l’un des plus vastes complexes marécageux de Suisse appelé communément « Grande Cariçaie ». Sa valeur naturelle est reconnue à l’échelle nationale et internationale et la conservation de ses surfaces marécageuses terrestres est un enjeu majeur. L’évolution de la position de la ligne de rive, qui sépare les surfaces terrestres et le lac, est donc l’objet d’une attention particulière. Cet article compare différentes cartes et photos aériennes couvrant la période 1953-2010 afin de quantifier et caractériser l’évolution chronologique de cette ligne de rive.
Durant la période 1953-2010, les mouvements de la ligne de rive ont conduit à la perte de 62.6 hectares et au gain de 69.7 hectares de rives marécageuses. Ce bilan masque d’importantes disparités temporelles et géographiques. La période 1953-1993 est dominée par le recul, notamment avec la disparition d’importantes surfaces de grèves sableuses. Ce recul est particulièrement marqué pour la réserve naturelle des Grèves de Cheseaux-Noréaz. La période 1993-2010 présente une progression de la ligne de rive résultant d’une double action anthropique. D’une part l’amélioration de la qualité des eaux du lac a favorisé l’extension des roselières lacustres, celles-ci protégeant à leur tour les rives. D’autre part l’aménagement d’infrastructures de lutte contre l’érosion sur le littoral des Grèves de Cheseaux-Noréaz a permis de freiner considérablement le recul.
Le cadre légal en vigueur et la valeur archéologique de la Grande Cariçaie (plusieurs sites palafittiques préhistoriques inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO) engagent les gestionnaires à poursuivre leurs actions conservatoires et, parmi elles, la lutte contre l’érosion. Des sites d’action prioritaires ont été sélectionnés et figurent dans le plan de gestion des réserves naturelles pour la période 2012-2023.
Mots-clé
cartographie, dune, érosion, Fribourg, marais, phosphate, photographie aérienne, pollution, roselière, sédiments, Vaud, vent
Création de la notice
25/01/2017 13:39
Dernière modification de la notice
18/05/2024 6:59
Données d'usage