La polymyalgia rheumatica en 2012

Détails

ID Serval
serval:BIB_34DC68E3EB10
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
La polymyalgia rheumatica en 2012
Périodique
Swiss Medical Forum
Auteur(s)
Buss G., Petitpierre S., Beer D., Zufferey P., Bart PA.
ISSN
1424-4985
ISSN-L
1424-4977
Statut éditorial
Publié
Date de publication
09/2013
Volume
13
Numéro
7
Pages
136-140
Langue
français
Résumé
La polymyalgia rheumatica (PMR) est une pathologie relativement fré­ quente affectant presque exclusivement des personnes de plus de 50 ans, se manifestant principalement par des douleurs des ceintures scapulaire et pelvienne, et une raideur matinale. Le diagnostic de PMR repose sur la présentation clinique caractéristique, l'élévation des paramètres inflammatoires biologiques (VS et CRP), une valeur de procalcitonine classiquement normale, la réponse rapide aux corticostéroïdes et l'exclusion de pathologies confondantes. Une artérite gigantocellulaire (AGC) sous­jacente ou une autre affection doivent être suspectées chez des patients restant symptomatiques ou conservant des paramètres inflammatoires élevés malgré une corticothé­ rapie bien conduite. Dans la phase de sevrage des corticostéroïdes, une récidive des symptômes et une ré­ascension des marqueurs inflammatoires peuvent survenir chez 25 à 50% des patients. En cas de récidives cliniques successives lors du sevrage de la corticothérapie, un traitement immunosuppresseur de fond à visée d'épargne des corticostéroïdes peut être considéré, en particulier si des effets secondaires liés à la corticothérapie sont constatés.
Création de la notice
26/09/2014 10:14
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:21
Données d'usage