Testing Head Rotation and Flexion Is Useful in Functional Limb Weakness

Détails

Ressource 1Télécharger: thèse-ok.pdf (906.80 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_30DC24170A73
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Testing Head Rotation and Flexion Is Useful in Functional Limb Weakness
Auteur(s)
Horn Dimitri
Directeur(s)
Vingerhoets François
Codirecteur(s)
Aybek Selma
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
anglais
Résumé
Contexte: Les symptômes neurologiques fonctionnels (non expliqués par une cause structurelle ou pathologique) s'observent dans environ 30% des consultations ambulatoires en neurologie. Anciennement désignés par le terme d'Hystérie et classiquement associés à des stress d'ordre psychologique, ces troubles se définissent actuellement par une incompatibilité avec une affection neurologique mise en évidence à l'examen clinique. En effet, la nouvelle classification du DSM-5 insiste sur cet aspect du diagnostic qui nécessite la mise en évidence de signes dit « positifs » lors de l'examen clinique. Dans ce contexte, il est important de pouvoir établir la validité de ces signes.
Objectif: Le but de cette étude prospective est de valider les signes du sternocléidomastoïdien et du peaucier, des signes peu étudiés et dont la valeur scientifique n’est pas encore solide, en déterminant leur spécificité et sensibilité, seuls et combinés.
Méthode: 30 patients présentant un diagnostic avéré de troubles neurologiques fonctionnels (basé sur les critères du DSM-5) et 40 patients souffrant d’une lésion organique établie ont été inclus de manière prospective. Les patients présentaient tous une parésie d’un membre mesurée sur l’échelle de cotation de la force (Medical Research Council Scale for muscle strength) à <5/5. Les deux signes ont été testés chez tous les patients.
Résultats: La spécificité du signe du sternocléidomastoïdien est de 90% (IC 77%–96%) pour détecter un trouble neurologique fonctionnel alors que le signe du peaucier présente une spécificité de 100% (IC 88-100%). La combinaison d’un signe du SCM positif et d’un signe du peaucier négatif chez des patients présentant une parésie unilatérale montre une spécificité de 95% (IC 83%–99%) et une sensibilité de 63% (IC, 44%–80%).
Conclusion : L’utilisation des signes du sternocléidomastoïdien et du peaucier peut être recommandée pour le diagnostic des troubles neurologiques fonctionnels moteurs. Leur valeur, lorsqu’ils sont utilisés combinés à d’autres signes validés (comme le signe de Hoover), devra faire l’objets d’autres études.
Création de la notice
05/02/2018 12:25
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:15
Données d'usage