Valeurs comparées d’oxyde nitrique nasal dans la mucoviscidose et la dyskinésie ciliaire primitive

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 3404 M. Samutelela.pdf (586.49 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_2D6FC3436DBE
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Valeurs comparées d’oxyde nitrique nasal dans la mucoviscidose et la dyskinésie ciliaire primitive
Auteur(s)
SAMUTELELA PIRES E.
Directeur(s)
LAZOR R.
Codirecteur(s)
SAUTY A.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2016
Langue
français
Nombre de pages
28
Résumé
Abstract
Contexte
Dans un précédent travail de master, il a été déterminé des valeurs de référence de l’oxyde nitrique nasal (nNO) chez 200 sujets sains à l’aide d’un analyseur portable (NIOX MINO) pour pouvoir utiliser cette méthode de mesure à des fins de dépistage simple et non invasif de la dyskinésie ciliaire primitive (DCP). Néanmoins, des valeurs de nNO abaissées ne sont pas spécifiques de la DCP et ont également été observées dans la mucoviscidose.
Ainsi, il est pertinent d’évaluer la sensibilité et spécificité de la mesure du nNO avec le NIOX MINO pour distinguer la DCP de la mucoviscidose, une autre cause de bronchectasies ayant des caractéristiques cliniques similaires.
Objectifs principaux
La présente étude a pour buts principaux de: 1) déterminer si les valeurs de nNO des patients atteints de mucoviscidose, celles de patients atteints de DCP et celles de sujets sains sont significativement différentes; 2) déterminer la distribution des valeurs de nNO des patients atteints de mucoviscidose et de DCP sur les courbes de valeurs de référence établies précédemment dans notre laboratoire. 3) déterminer la valeur qui discrimine au mieux une DCP d’une mucoviscidose et/ou des sujets sains.
Méthodes
Les mesures ont été réalisées avec le NIOX MINO, un appareil portable disponible au laboratoire des fonctions pulmonaires du Service de Pneumologie du CHUV. Les mesures ont été effectuées chez 22 patients adultes atteints de mucoviscidose et 11 patients adultes atteints de DCP n’ayant pas eu d’exacerbation dans les trois dernières semaines, ainsi que 10 sujets sains adultes.
Résultats principaux
Les valeurs de nNO étaient statistiquement différentes dans les trois groupes (p < 0,0001). Les valeurs moyennes de nNO dans la DCP et dans la mucoviscidose étaient respectivement 554 ppm (p < 0,0001) et 261 ppm (p < 0,0001) plus basses que celles des contrôles sains. La distribution des valeurs de nNO sur les courbes des valeurs de référence précédemment établies dans notre laboratoire était statistiquement différente pour les trois groupes (p < 0,0001). 117 ppm est la valeur seuil qui discrimine au mieux une DCP d’une mucoviscidose et/ou des sujets sains, avec une sensibilité de 90,7% et une spécificité de 93%.
Conclusion
La mesure du nNO à l’aide du NIOX MINO permet de discriminer les patients atteints de DCP des sujets non atteints de DCP (mucoviscidose et sujets sains), et suggère que cette mesure pourrait être un test de dépistage de la DCP valable et reproductible.
Mots-clé
Mucoviscidose, Dyskinésie ciliaire primitive, Bronchectasies, Oxyde nitrique, Nez
Création de la notice
05/09/2017 13:25
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:12
Données d'usage