Considérations sur la vascularisation de la moelle épinière chez les patients atteints d'anévrisme de l'aorte thoracique descendante, la moelle épinière s'entraîne-t-elle à être ischémique ?

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_2A466479744A.P001.pdf (1691.70 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_2A466479744A
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Considérations sur la vascularisation de la moelle épinière chez les patients atteints d'anévrisme de l'aorte thoracique descendante, la moelle épinière s'entraîne-t-elle à être ischémique ?
Auteur(s)
LEGAY C.
Directeur(s)
TOZZI P.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2015
Langue
français
Nombre de pages
30
Résumé
Introduction: L'anévrisme de l'aorte correspond à une dilatation de plus de 1.5 fois du diamètre aortique normal. Les anévrismes de l'aorte thoracique descendante ont une incidence estimée à 5.9 à 10.4 cas/100 000 habitants par an et la survie à 5 ans est de 20-55% si l'anévrisme n'est pas traité. L'opération de remplacement du segment aortique atteint est associée à un risque de paraplégie (3% dans les grandes séries). Actuellement, les techniques de monitoring par potentiels évoqués moteurs (PEM), drainage du liquide céphalo-rachidien, hypothermie ont permis de diminuer le risque de paraplégie. Dans cette étude, le but est d'identifier des facteurs de risque d'être paraplégique après la chirurgie, sur la base des angio-CT et des PEM.
Méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective comprenant 8 patients sélectionnés parmi 16 avec le diagnostic d'anévrisme de l'aorte thoracique descendante du service de chirurgie cardiaque et vasculaire du CHUV, ayant été opérés par voie ouverte ou endovasculaire (TEVAR) entre décembre 2012 et février 2014. Sur la base des données préopératoires des angio-CT et du monitoring par PEM, nous avons évalué la perméabilité des artères de la moelle épinière et cherché des facteurs de risque au développement d'une paraplégie.
Résultats : Le nombre moyen d'artères intercostales ouvertes est plus élevé dans le groupe à risque (moyenne=12.75 pour « à risque » et 10 pour « pas à risque »). D'après nos résultats, le sacrifice des artères intercostales pendant l'opération ne met pas à risque les patients (p=0.42) et les antécédents de chirurgie sont associés avec un risque moins grand (p=0.029). Il serait intéressant d'étudier plus en détail l'association entre le nombre d'artères intercostales ouvertes et le risque.
Conclusion: Nous proposons une méthode pour étudier la vascularisation de la moelle épinière en préopératoire. Notre population n'est pas assez grande pour établir des corrélations statistiques, mais nous avons observé une tendance chez les patients ayant déjà été opérés de l'aorte à avoir un risque de paraplégie plus faible. Notre hypothèse est que la moelle épinière peut développer des mécanismes de preconditionning, elle « s'entraîne à être ischémique »
Mots-clé
anévrisme aorte thoracique descendante, vascularisation spinale, paraplégie facteurs de risque, préconditionning
Création de la notice
01/09/2016 10:17
Dernière modification de la notice
14/01/2020 6:26
Données d'usage