<< Low-volume metastases >> dans le cancer débutant du col de I'utérus

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_2755B76002CD
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
<< Low-volume metastases >> dans le cancer débutant du col de I'utérus
Auteur(s)
Guani Benedetta
Directeur(s)
Mathevet Patrice
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2021
Langue
français
Résumé
Le cancer du col utérin est le deuxième cancer de la femme et la troisième cause de décès liés au cancer. L'incidence et la mortalité du cancer du col varient d'un pays à I'autre et ont diminué grâce à la mise en place de programmes de dépistage, l'éducation des patientes, une modification des comportements sexuels et la mise en place de la vaccination anti-HpV.
Le statut ganglionnaire constitue un facteur pronostique majeur des cancers du col utérin aux stades précoces ayant justifié son intégration dans la dernière révision de la classification FIGO 2018. Dans cette nouvelle classification, les patientes avec des macrométastases ou micrométastases (MlC) sont classées lllC. La présence de cellules tumorales isolées (lTC) ne change cependant pas le stade. De plus, l'impact clinique et la prise en charge de ces low-volume metastases (MlC et ITC) n'est pas consensuelle.
A partir des données prospectives des cohortes SENTICOL I et SENTICOL ll, nous avons évalué la validité et l'impact des ITC et des MIC dans les cancers du col utérin aux stades précoces. Les bases de données de 2 études prospectives multicentriques françaises (sENTlcOL I et ll) ont été analysées' SENTICOL I était une étude prospective qui évaluait la valeur diagnostique du ganglion sentinelle {GS} dans les cancers du col utérin. Entre 2005 et 2007,139 patientes avec un cancer du col aux stades précoces (lA1 avec emboles jusqu'à llAl) et sans ganglions suspects à l'imagerie, ont été incluses. SENTICOL ll était un essai prospectif randomisé qui évaluait la morbidité et la qualité de vie du ganglion sentinelle. Entre 2009 et 2012, 267 patientes ont été incluses et 206 patientes avec des ganglions sentinelles négatifs à l'examen extemporané ont été randomisées dans les bras GS seuls (105 patientes) et GS associés à un curage pelvien (101 patientes). Au total, 28 centres français ont participé aux 2 études. Dans la cohorte SENTICOL I incluant 139 patientes, au moins un GS a été détecté chez 13G patientes (97.80/.1, et de manière bilatérale chez 104 patientes (74.8%1. Au total,454 GS et 2055 ganglions non-sentinelles (cNS) ont été analysés. Après ultrastadification et relecture centralisée, 23 patientes avaient des G5 positifs et 6 patientes de GNS positifs (3 MAC, 2 MIC et 1 ITC). En cas de détection unilatérale, le taux de faux négatif était de 3% (1/32) et la valeur prédictive négative était de 97% (C95% = [80-100]). En cas de détection bilatérale, aucun cas de faux-négatifs n'était rapporté et la valeur prédictive négative était de 100%. Au cours du suivi des 139 patientes de la cohorte SENTICoL I (médiane de 36 mois [1-69]], 13 récidives ont été diagnostiquées :2 parmi les patientes avec GS métastatiques (1 MAc et 1 MIC) et 11 parmi les patientes sans atteinte ganglionnaire. Aucune récidive n'avait été mise en évidence chez les I patientes avec des ITC et uniquement une seule récidive parmi les 8 patientes avec des MlC. Dans cette cohorte, la présence de ITC ou de MIC n'avait pas d'impact sur la survie. Ces résultats ont été confirmés par une analyse poolée avec la cohorte SENTICOL ll. Parmi les 321 patientes analysées, 13 patientes avaient des lTÇ 11 des MlC, 17 MAC et 280 étaient indemnes de métastases ganglionnaires. La présence de métastases de faible volume était associée significativement evec la présence d'emboles lymphovasculaires (p=g.621 et des stades plus avancés (p=0.02). la survie des patientes avec des MIC ou des ITC étaient similaires à celles des patientes sans métastases ganglionnaires (92.7% versus 93.6%, p=0.99). Habituellement seuls les GS sont analysés par ultrastadification tandis que les GNS ne sont analysés que par une technique standard. Or, les métastases de faible volume sont souvent ratées par l'analyse standard. L'étude SENTICOL publiée en 2011 avait montré une excellente prédiction du statut ganglionnaire pelvien en cas de détection bilatérale du G5. Les résultats initialement publiés prenaient en compte l'ultrastadification des GS mais pas celui des GNS. cette cohorte a donc fait I'objet d'une relecture centralisée de tous les GN5 par ultrastadification. Cette analyse secondaire a confirmé la fiabilité de la technique du GS car même les métastases de faible volume dans les GNS ne sont pas manquées en cas de détection bilatérale du GS.
Conclusions: L'analyse de Senticol I a permis de démontrer que la présence de low-volume metastases n'avait pas d'impact sur la survie sans récidive nisur la survie globale. ll s'agissait de la première analyse prospective évaluant I'impact des métastases de faible volume sur le risque de récidive à 3 ans. Ces résultats initiaux ont été confirmés par une analyse poolée des 2 cohortes SENTICOL I et ll. En ce qui concerne la prise en charge thérapeutique des low-volume metastases, on peut estimer que la radiothérapie n'est pas utile en adjuvant dans ces circonstances de petite atteinte ganglionnaire, car son administration ne change pas la survie globale ni la survie sans récidive de ces patientes. Nous avons publié 4 articles sur ce sujet :
1. Benedetta Guani et aI. IMPACT OF MICROMETASTASIS OR ISOLATED TUMOR CELLS ON RECURRENCE AND SURVIVAL IN PATIENTS WITH EARTY CERVICAL CANCER: SENTICOL TRIAL. lnternational Journal of Gynecologic Cancer 2019;29;447-452
2. Benedetta Guani et aI. THE CLINICAL IMPACT OF LOW-VOLUME LYMPH NODAL METASTASES IN EARLY-STAGE CERVICAL CANCER: THE SENTICOL 1 AND SENTICOL 2 TRIALS. Cancers 2020, 12 (5), 1061
3. P. Mathevet, B. Guani et aI. HISTOPATHOLOGIC VALIDATION OF THE SENTINEL NODE TECHNIQUE FOR EARLY-STAGE CERVICAL CANCER PATIENTS. Ann Surg Oncol https: / / doi.org/10.1245/ s10434-020-09328-2
4. B.Guani, P. Mathevet. VALIDATION BASED ON LOW-VOLUME METASTASIS OF THE SENTINEL LYMPH NODE BIOPSY IN EARLY-STAGE CERVICAL CANCER. Ann Surg Oncol, DOl : 10.1245/s10434-020-09353-1
Création de la notice
09/06/2021 14:08
Dernière modification de la notice
11/06/2021 6:34
Données d'usage