Effet d'une intervention environnementale sur une problématique de type "indoor" en Suisse

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_1B1175437C5F
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) formation continue
Collection
Publications
Institution
Titre
Effet d'une intervention environnementale sur une problématique de type "indoor" en Suisse
Auteur⸱e⸱s
Dorribo Victor
Directeur⸱rice⸱s
Krief peggy
Codirecteur⸱rice⸱s
Danuser Brigitta
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Lausanne : Institut universitaire romand de Santé au Travail
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2015
Langue
français
Nombre de pages
92
Notes
MAS Santé au travail
Résumé
Au printemps 2012, des employés administratifs, ayant récemment emménagé dans un nouveau bâtiment à hautes performances énergétiques, se plaignent de problèmes de santé et de gênes compatibles avec un syndrome du bâtiment malsain. L'employeur a entendu les plaintes des collaborateurs, et choisit une intervention unique, consistant à poser des ouvrants afin de fournir une ventilation naturelle. Parallèlement, il commande à des spécialistes MSST une étude sur l'impact de la mesure sur les plaintes exprimées par les employés. La littérature recommande quant à elle de prendre en charge ce type de problématique de façon itérative, et en abordant de multiples aspects (qualité de l'air, psycho-sociaux, organisationnels). Au vu des nombreuses plaintes de la population, et de la disponibilité de ces données, une analyse détaillée, de cohorte, est proposée dans ce travail de master, dont les objectifs seront de caractériser les plaintes des collaborateurs travaillant dans le bâtiment administratif, de diagnostiquer le type de problématique présent, de déterminer si l'on observe une atténuation des symptômes dans ce bâtiment suite à l'intervention unique de pose des ouvrants, et d'isoler si possible d'autres déterminants d'une évolution favorable ou défavorable de la symptomatologie en présence d'une intervention unique. Une étude de cohorte est menée sur les données récoltées par un questionnaire, basé sur le questionnaire MM40, en mars 2012 (T0) et mars 2013 (T1). La population est décrite, puis des analyses descriptives et par régression logistique sont réalisées. La participation a été importante. Entre T0 et T1, après la pose des ouvrants, le nombre de plaintes et symptômes a diminué, mais la prévalence des plaintes reste importante (odeurs, ventilation, bruit, etc.). Les plaintes et les symptômes mis en évidence sont retrouvés dans la littérature, et sont peu spécifiques à la problématique de ce bâtiment, situé en Suisse. De nouvelles pistes d'intervention sont proposées au vu des résultats trouvés.
Mots-clé
Air Pollution, Indoor , Air Pollution, Indoor/analysis , Air Pollution, Indoor/adverse effects , Cohort Studies , Occupational Exposure , Occupational Health
Création de la notice
04/05/2015 11:16
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:51
Données d'usage