La traçabilité, une technique de stigmatisation? Retour sur la problématisation de l'"hawala" dans le contexte antiterroriste

Détails

ID Serval
serval:BIB_194D774E82B8
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
La traçabilité, une technique de stigmatisation? Retour sur la problématisation de l'"hawala" dans le contexte antiterroriste
Périodique
Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique
Auteur⸱e⸱s
Amicelle A., Jaquet-Chiffelle D.-O.
ISSN
1424-4683
Statut éditorial
Publié
Date de publication
09/2015
Peer-reviewed
Oui
Volume
LXVIII
Numéro
3
Pages
338-353
Langue
français
Résumé
La surveillance financière contemporaine est toute entière associée à la volonté de tirer avantage des technologies de l'information et de la communication dans le but d'identifier et de suivre les flux de capitaux au nom de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Légitimées pour éviter tout blocage abrupt des mobilités, les techniques destinées à financer ces flux tendent à cadrer la circulation financière. Leur mise en place crée des obligations pour de nombreux acteurs économiques érigés en filtres protecteurs de l'architecture financière internationale. L'importance de cette logique de traçabilité a été amplifiée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, avec une stigmatisation accrue de tout ce qui n'est pas "traçable". L'objectif de cet article est précisément d'éclairer cette articulation entre promotion de la traçabilité et effets de stigmatisation dans un contexte bien précis de "panique morale" et de mise en priorité des problématiques antiterroristes. Le traitement réservé aux systèmes informels de transfert d'argent, souvent regroupés de manière abusive sous le terme <i>hawala</i>, en est l'exemple frappant.
Mots-clé
Traçabilité, Financement du terrorisme, Surveillance, Sécurité
Création de la notice
28/09/2015 12:51
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:50
Données d'usage