SKIN COLONIZATION BY STAPHYLOCOCCUS AUREUS PRECEDES THE CLINICAL DIAGNOSIS OF ATOPIC DERMATITIS IN INFANCY

Détails

Ressource 1Télécharger: thèse-OK.pdf (905.28 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_179503480A6C
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
SKIN COLONIZATION BY STAPHYLOCOCCUS AUREUS PRECEDES THE CLINICAL DIAGNOSIS OF ATOPIC DERMATITIS IN INFANCY
Auteur⸱e⸱s
Lang Caroline
Directeur⸱rice⸱s
Christen-Zaech Stéphanie
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
anglais
Résumé
La colonisation cutanée par le staphylocoque doré est associée à la dermatite atopique (DA), avec un nombre augmenté de staphylocoques dorés sur la peau lésionnelle et non lésionnelle des patients souffrant de DA. Cependant, un rapport causal entre les changements spécifiques de la colonisation cutanée durant les premières années de vie et le développement de la dermatite atopique n’a jamais été mis en évidence.
Dans cette étude de cohorte prospective, notre objectif était de caractériser l’association entre la colonisation cutanée et le développement de la DA dès la naissance chez 149 enfants divisé en deux groupes ; avec ou sans anamnèse familiale d’atopie. Nous avons effectué un suivi clinique et prélevé des frottis cutanés pour mise en culture bactériologique au niveau du creux axillaire et du pli du coude à la naissance et à 7 reprises durant les deux premières années de vie.
Nous avons trouvé qu’à l’âge de 3 mois, les staphylocoques dorés sont significativement plus nombreux sur la peau des enfants qui ont développée la DA, indépendamment de leur anamnèse familiale d’atopie. La prévalence de staphylocoques dorés était aussi augmentée au moment du diagnostic de la DA et durant les deux mois précédents. De plus, les enfants colonisés à 3 mois par les staphylocoques dorés ont développés la DA plus tôt dans leur vie que les enfants non colonisés.
En conclusion, nos résultats suggèrent que des changements spécifiques dans la colonisation cutanée durant les premiers mois de vie contribuent activement au développement des lésions cutanées de la dermatite atopique durant la petite enfance.
Création de la notice
02/02/2018 15:33
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:47
Données d'usage