Science des religions ou théologie ? Pourquoi lire Ernst Troeltsch en France aujourd'hui. Avant-propos

Détails

ID Serval
serval:BIB_16575
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Science des religions ou théologie ? Pourquoi lire Ernst Troeltsch en France aujourd'hui. Avant-propos
Périodique
Recherches de Science Religieuse
Auteur(s)
Gisel P.
ISSN
0034-1258
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2000
Volume
88
Numéro
2
Pages
169-177
Langue
français
Notes
Avant-propos à Joseph Moingt
Résumé
(Résumé de l'article traité par l'avant propos) Sur la base des travaux théologiques publiés par Ernst Troeltsch entre 1900 et 1913, rassemblés dans le volume 111 de ses Oeuvres (1996), nous cherchons à montrer comment s'est précisée sa pensée sur la théologie durant cette période. Dans le but de l'intégrer à la culture scientifique, il lui assigne pour méthode et site l'histoire de la religion en général, et pour tâche propre l'exploration des connaissances normatives qui se dégagent de la finalité de cette histoire. La tâche spécifique de la théologie chrétienne est de situer la prédication de Jésus et celle de l'Église dans l'histoire universelle de la religion et de subvenir aux besoins spirituels de la communauté ; il lui trace, dans cette perspective, un programme de « dogmatique » inspiré de Schleiermacher.
L'intérêt actuel de la pensée de Troeltsch est de souligner les conditionnements historiques du christianisme auxquels doit se soumettre la théologie. Cependant, ni son épistémologie ni sa conception téléologique de l'histoire ne peuvent fonder la méthode d'une théologie pour aujourd'hui. Trop préoccupé du déploiement de Hélée religieuse, il ne permet pas de penser la révélation de l'Absolu dans la contingence de l'événement et de la chair du Christ. Mais son souci du divorce entre la pensée chrétienne et la culture occidentale moderne nous encourage à frayer les voies du « libre christianisme » auquel il aspirait.
On the basis of the theological works published by Ernst Troeltsch between 1900 and 1913, brought together in volume III of his Works (1996), we would like to show how his thinking on theology during this period became more precise. In order to integrate it into scientific culture, he uses a method and background in the history of religion in general, and more particularly the exploration of normative knowl edge that comes out of the finality of this history. The specific task of Christian theology is to situate the preaching of Jesus and that of the Church in the universal history of religion and to provide for the spiritual needs of the community. In this perspective he traces a program of "dogmatics" inspired by Schleiermacher.
Today's interest in the thought of Troeltsch is to point out the historical conditions of a Christianity that ought to defer to theology. Nevertheless, neither his epistemol ogy nor his theological conception of history are capable of laying the ground for a theological method today. Too preoccupied about the use of the religious Idea, he does not allow for reflection on revelation of the Absolute in the contingency of the event and theflesh of Christ. But his concern about the divorce between Christian thought and modern occidental culture encourages us to trace the paths of a 'free Chris tianity " to which he aspires.
Mots-clé
Ernst Troeltsch, Théologie, Téléologie, Christianisme,
Création de la notice
19/11/2007 9:37
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:45
Données d'usage