Evolution postopératoire et retour au sport après fracture de l’éminence tibiale antérieure chez l’enfant

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 4368 Mme Fillistorf.pdf (1791.58 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_135ECFA925D5
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Evolution postopératoire et retour au sport après fracture de l’éminence tibiale antérieure chez l’enfant
Auteur(s)
FILLISTORF L.
Directeur(s)
TERCIER S.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
français
Nombre de pages
27
Résumé
Abstract
Introduction
La fracture de l’éminence tibiale antérieure (FETA) est l'atteinte traumatique caractéristique du ligament croisé antérieur (LCA) chez l'enfant entre 8 et 14 ans ayant un squelette encore immature. Il s'agit précisément d'une fracture-arrachement de l’insertion osseuse distale du LCA, classifiée en 4 types selon Zaricznyj. Son incidence est de 3 sur 100'000 enfants. Cette étude a pour but d’évaluer la prise en charge de ces FETA, de la technique opératoire au suivi post-opératoire en passant par les complications à moyen et long terme, au sein de l'Unité pédiatrique de chirurgie orthopédique et traumatologique (UPCOT) du service de chirurgie de l'enfant et de l'adolescent du CHUV.
Méthodologie
Tous les patients pris en charge pour une FETA par l'UPCOT au CHUV de 2008 à fin 2015 et répondant aux critères ont été identifiés et ont reçu un questionnaire subjectif évaluant la fonction de leur genou (pedi-IKDC). Notre collectif contient 29 patients, 13 filles et 16 garçons, âgés de 5 à 13 ans. Selon la classification de Zaricznyj, le collectif se compose de 2 fractures de type 1, 13 de type 2, 12 de type 3 et 2 de type 4. Trois patients ont été traités conservativement et 26 patients chirurgicalement dont 17 par arthroscopie et 9 par arthrotomie. Une revue rétrospective des dossiers de ces patients ainsi que l’analyse des questionnaires ont été effectuées.
Résultat
Les patients opérés par arthroscopie obtiennent en moyenne un score de 93,8 au pedi- IKDC et ceux traités par arthrotomie de 92,5. Il n’y a pas de différence significative entre les résultats obtenus entre les groupes arthrotomie et arthroscopie (p-value 0,67). Trois patients ont présenté une complication postopératoire (10%) : un cas de pseudarthrose, un d’arthrofibrose et un de rupture du LCA.
Conclusion
Les résultats confirment que la grande majorité des patients victimes d’une FETA et pris en charge dans notre institution présentent une bonne, voire une excellente évolution à moyen terme, témoignant de la qualité et de l’adéquation de la prise en charge actuelle. Cette étude corrobore également la littérature concernant la bonne valeur de la prise en charge par arthroscopie.
Mots-clé
Fracture de l’éminence tibiale antérieure, population pédiatrique, arthroscopie, IKDC, tests fonctionnels
Création de la notice
06/09/2018 10:44
Dernière modification de la notice
08/09/2020 6:08
Données d'usage