La vitamine D et ses métabolites : de la place de marqueur diagnostique à celle d'agent thérapeutique

Détails

ID Serval
serval:BIB_12734
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
La vitamine D et ses métabolites : de la place de marqueur diagnostique à celle d'agent thérapeutique
Périodique
Médecine et Hygiène
Auteur(s)
Lamy  O., Burckhardt  P.
ISSN
0025-6749
Statut éditorial
Publié
Date de publication
1999
Volume
57
Numéro
2246
Pages
529-534
Langue
français
Résumé
La carence en vitamine D est fréquente sous nos latitudes, plus particulièrement en hiver et chez les personnes âgées. Par ailleurs, il existe une relation étroite entre la 25(OH)D et la PTH, cette dernière commencant à s'élever lorsque la première est en dessous de 70-100 nmol l; l'hyperparathyroïdisme secondaire vrai s'installant pour des valeurs en dessous de 25-30 nmol l. La vitamine D est considérée comme un adjuvant dans le traitement de l'ostéoporose, tout particulièrement de la personne âgée. Donnée seule ou avec du calcium, elle augmente la densité osseuse lombaire et fémorale. Administrée conjointement au calcium, elle diminue l'incidence des fractures non vertébrales et du col fémoral chez les patients âgés institutionnalisés et non institutionnalisés. En l'absence de déficit en vitamine D, l'utilité de cette dernière ou de ses métabolites dans le traitement ou la prévention de l'ostéoporose reste à démontrer.
Création de la notice
19/11/2007 12:04
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:40
Données d'usage