L'hystérie : une entité historique, un trouble psychiatrique ou une maladie neurologique? [Hysteria : an historical entity, a psychiatric condition or a neurological disease?]

Détails

ID Serval
serval:BIB_10EA703D433A
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Sous-type
Synthèse (review): revue aussi complète que possible des connaissances sur un sujet, rédigée à partir de l'analyse exhaustive des travaux publiés.
Collection
Publications
Institution
Titre
L'hystérie : une entité historique, un trouble psychiatrique ou une maladie neurologique? [Hysteria : an historical entity, a psychiatric condition or a neurological disease?]
Périodique
Revue Médicale Suisse
Auteur(s)
Aybek S., Hubschmid M., Vuilleumier P., Burkhard P. R., Berney A., Vingerhoets F. J.
ISSN
1660-9379
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2008
Peer-reviewed
Oui
Volume
4
Numéro
156
Pages
1151-1156
Langue
français
Résumé
Il a été suggéré que l'hystérie avait disparu et n'était qu'un concept ancien, stigmatisant et péjoratif, voire erroné, reflétant l'incapacité de la communauté médicale à établir parfois un diagnostic. Actuellement ces troubles, appelés troubles dissociatifs ou de conversion, restent pourtant une réalité clinique fréquente et invalidante pour les patients. Plusieurs études et revues ont tenté de mieux décrire la présentation clinique, mais également de mieux comprendre les mécanismes neurobiologiques impliqués dans ces troubles grâce au développement de certaines techniques d'imagerie cérébrale. Si les corrélats neurobiologiques sont mieux compris, des traitements efficaces manquent encore et seule une prise en charge multidisciplinaire (généralistes, neurologues et psychiatres) et individualisée peut apporter un bénéfice au patient. It has been suggested that hysteria had waned and was an old-fashioned, stigmatizing and false concept, reflecting the incapacity of the medical community to establish a diagnosis in certain situations. Nowadays, however, those disturbances, now referred to as conversion or dissociative disorders, still remain a frequent and incapacitating condition that every clinician faces. These past decades, several studies have tried to better describe their clinical presentation and their neurobiological mechanisms, with the help of the development of new neuroimaging techniques. If the neurobiological correlates are now better understood, efficient treatments are still lacking and only a multidisciplinary (general practitioners, neurologists and psychiatrists) and individually-tailored therapy might be beneficial to the patients.
Mots-clé
Brain , Conversion Disorder , diagnosis , Dissociative Disorders , Humans , Hysteria , Patients , physiopathology , psychology , therapy
Pubmed
Création de la notice
29/01/2009 23:13
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:38
Données d'usage