Et quand nous sommes entrés dans Rome. L'énigme de la fin du livre des Actes (28,16-31)

Détails

ID Serval
serval:BIB_10256
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Et quand nous sommes entrés dans Rome. L'énigme de la fin du livre des Actes (28,16-31)
Périodique
Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuse
Auteur(s)
Marguerat D.
ISSN
0035-2403
Statut éditorial
Publié
Date de publication
1993
Volume
73
Pages
1-21
Langue
français
Résumé
Pour composer la fin des Actes (28,16-31), Luc s'est inspiré d'un procédé littéraire que l'on retrouve à la fois dans l'oeuvre d'Homère, dans la poétique gréco-romaine et dans l'historiographie grecque (Hérodote): la suspension narrative. Il s'agit d'une rhétorique du silence, qui conduit le lecteur à porter lui-même le récit à son achèvement. Le souvenir de la mort de Paul est réinterprété par l'inversion du schéma du procès (Ac 27,28); dans le sommaire conclusif (28,30-31) se déploie le portrait du pasteur exemplaire, anticipation du programme missionnaire des Actes.
Mots-clé
Procédé littéraire , Actes des Apôtres , Fin , Paul (Saint) , Procès , Evangélisation , Suspension narrative , Actes des Apôtres 28 : 16-31 ,
Création de la notice
19/11/2007 10:29
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:36
Données d'usage