Estudio lingüístico de los Sainetes de Ramón de la Cruz. Temas de variación lingüística.

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_07878BD53A21
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
Estudio lingüístico de los Sainetes de Ramón de la Cruz. Temas de variación lingüística.
Auteur(s)
Gonzalez Manuel
Directeur(s)
Eberenz Rolf
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des lettres
Adresse
Faculté des lettres
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
espagnol
Résumé
Dans l'histoire de la langue espagnole, un nombre croissant d'études porte sur les variations qui constituent l'architecture de la langue à des moments précis de son évolution. Cette thèse s'intéresse à la langue du XVIIIe siècle, période moins étudiée de l'histoire de l'espagnol, et plus particulièrement à un corpus de pièces du théâtre mineur populaire de ce siècle, dans le but d'analyser la variation linguistique présente dans certaines compositions du dramaturge Ramôn de la Cruz.
Tout en étant conscients que la langue du corpus utilisé pour cette étude est une représentation de la réalité langagière du moment, influencée par les choix de l'auteur et par les besoins propres à l'expression littéraire, le but de cette recherche consiste à analyser certains cas intéressants et représentatifs parmi les nombreuses expressions lexicales, locutions phraséologiques et les constructions morphosyntaxiques de notre corpus qui s'éloignent de l'espagnol standard, la variante employée généralement dans les textes écrits. Nous avons relevés bon nombre de phénomènes propres à la langue parlée, qui se rapportent aux circonstances de la communication et au niveau socioculturel des interlocuteurs.
Le noyau de cette thèse se présente sous la forme d'un répertoire de lexèmes et de locutions qui n'appartiennent pas, pour diverses raisons, à l'espagnol standard. Nous apportons, dans chaque cas, les informations qui permettent de situer les exemples du corpus dans les diverses dimensions de la variation. Un certain nombre d'extraits tirés du corpus complètent chacune de ces entrées du répertoire. Cette partie de la thèse est suivie par les chapitres de morphologie lexicale, qui traitent des suffixes à valeur appréciative, particulièrement fréquents dans notre corpus.
Cette recherche s'intéresse aussi à la grammaire de l'espagnol du XVIIIe siècle: notre but principal est ici de déterminer la position des formes et des constructions dans les différentes dimensions de la variation linguistique. En phonétique, certains faits sont connus pour appartenir à des usages plus populaires de la langue et notre analyse confirme leur persistence dans certaines conditions. En morphosyntaxe, nous avons étudié surtout des phénomènes bien connus dans l'histoire de l'espagnol, mais le manque de repères fiables pour le XVIIIe nous oblige à déterminer la position dans les dimensions de la variation de chaque point étudié, par le biais de la comparaison avec les informations que nous possédons de l'espagnol classique, période bien mieux connue en histoire de la langue espagnole. Notre analyse apporte des précisions importantes sur les points de grammaire traités, informations qui permettent d'améliorer notre connaissance de l'espagnol du siècle des Lumières.
Cette thèse contient des informations nouvelles qui sont une pierre supplémentaire à l'édifice de la linguistique diachronique espagnole et s'inscrit aussi dans l'ensemble des ouvrages qui améliorent depuis peu notre connaissance de l'espagnol du XVIIIe siècle.
Création de la notice
28/06/2018 12:44
Dernière modification de la notice
28/10/2020 7:27
Données d'usage