Evolution de la prise en charge des fentes labio-maxillo-palatines sur l'état otologique des patients à l'adolescence, une expérience de 30 ans

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 4378 Mme Kapitanova.pdf (803.38 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_04AA4D74A667
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Institution
Titre
Evolution de la prise en charge des fentes labio-maxillo-palatines sur l'état otologique des patients à l'adolescence, une expérience de 30 ans
Auteur⸱e⸱s
KAPITANOVA M.
Directeur⸱rice⸱s
RICHARD C.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
français
Nombre de pages
23
Résumé
Objectifs :
Déterminer la stratégie thérapeutique et l’évolution sur le status otologique des enfants nés avec une fente
palatine ou labio-maxillo-palatine non syndromique. Déterminer les résultats audiologiques et otologiques à
15 ans en liens avec les facteurs prédictifs suivants : insertion de drains trans-tympaniques (DTT), durée des
DTT, le nombre de DTT, l’âge de la première pose de DTT, chez les enfants avec fente palatine et labiomaxillo-
palatine.
Design et Population :
Analyse rétrospective des dossiers des enfants avec fente palatine ou labio-maxillo-palatine non
syndromique, nés entre 1986 – 2002, pris en charge par l’équipe multidisciplinaire du CHUV (Centre
hospitalier universitaire vaudois) à Lausanne depuis leur naissance jusqu’à l’âge de 15 ans. Plus de 200
dossiers ont été traités.
Résultats :
L’otite moyenne sécrétoire (OMS) est apparue de manière plus précoce dans le groupe fente labio-maxillopalatine
(FLMP). L’incidence d’OMS dans le groupe d’enfants avec fente labio-maxillo-palatine (FLMP) est
plus élevée que dans le groupe d’enfants avec fente palatine (FP). Il existerait une relation entre un âge
d’apparition précoce de la première OMS et une audition anormale à 15 ans mais aussi entre la durée d’OMS
sans DTT et les résultats auditifs à court et à long terme. Des différences ont été observées entre la fente
palatine (FP) et la fente labio-maxillo-palatine (FLMP), avec une incidence plus élevée d'OMS dans le
groupe FLMP en comparaison avec le groupe FP.
Il est à noter que l'OMS dans le groupe d’enfants présentant un FLMP a entraîné un taux plus élevé (mais
non statistiquement significatif) de complications chroniques de l'oreille que dans le groupe d’enfants avec
FP, suggérant un effet plus délétère de l’OMS sur la muqueuse de l'oreille moyenne chez les enfants
présentant une FLMP que ceux présentant une FP.
Conclusions :
Lors des entretiens et guidances parentales, il est important de tenir compte de différents facteurs tels que le
type de fente, l'âge d'apparition et durée de l'OMS, en gardant à l'esprit l'effet indésirable du liquide
persistant de l'oreille moyenne. Dans le présent rapport, les résultats sont enclins à l'insertion précoce d'un
tube de ventilation pour prévenir les lésions à court et à long terme de l'homéostasie de l'oreille moyenne, la
perte auditive et les problèmes connexes.
Création de la notice
02/09/2019 14:18
Dernière modification de la notice
08/09/2020 6:08
Données d'usage