Évolution du statut fonctionnel dès 65 ans (Lc65+, n°1)

Détails

Ressource 1Télécharger: rds-essentiels-13_fr.pdf (305.43 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_035AE4E951CF
Type
Rapport: document publié par une institution, habituellement élément d'une série.
Collection
Publications
Institution
Titre
Évolution du statut fonctionnel dès 65 ans (Lc65+, n°1)
Auteur(s)
Santos-Eggimann Brigitte, Blanco Juan Manuel, Antille Emilie, Henchoz Yves
Détails de l'institution
Unisanté – Centre universitaire de médecine générale et santé publique
Date de publication
20/02/2020
Numéro
13
Genre
[Raisons de santé - les essentiels ; 13]
Langue
français
Nombre de pages
8
Résumé
Quelle réponse médico-sociale faut-il apporter, face à un vieillissement démographique qui s’accélère rapidement, depuis qu’en 2009 la vague des baby-boomers a abordé le cap des 65 ans ? Combien de ressources faut-il prévoir pour prendre en charge les déficits fonctionnels fréquents à un grand âge qu’aujourd’hui la plupart atteignent ?
Pour répondre à ces questions il ne suffit pas de compter le nombre de personnes âgées, considérant qu’une fraction immuable nécessitera, demain comme hier, d’être aidée dans les activités de la vie quotidienne. En effet, l’évolution de la santé alors que la longévité augmente fait l’objet de théories dont la plus populaire est celle d’une « compression de la morbidité ». Cette théorie veut qu’à un même âge les nouvelles générations, bénéficiant d’une plus grande longévité, soient en meilleure santé que les générations précédentes. La fraction des personnes devant être aidées à un âge donné ne serait donc pas fixe mais aurait diminué progressivement, et continuerait à diminuer avec les gains de longévité.
La théorie d’une compression de la morbidité est notamment portée par l’image que donnent les medias d’une génération de baby-boomers en parfaite santé. Son impact peut être considérable si elle amène avec optimisme à ne pas développer les services médico-sociaux de façon proportionnelle au vieillissement de la population. Elle reste cependant à vérifier.
Ce numéro des Essentiels se penche sur l’évolution du statut fonctionnel des personnes âgées. Les données de la cohorte Lc65+ (encadré) permettent d’étudier l’effet de l’âge sur la fréquence des difficultés fonctionnelles dans un échantillon représentatif de la population lausannoise suivi sur 13 ans. Elles permettent aussi de comparer « à âge égal » les personnes nées respectivement avant, pendant et à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces trois groupes, bien que séparés de 5 ans seulement, diffèrent significativement par les conditions socio-économiques auxquelles ils ont été exposés.
Création de la notice
20/02/2020 15:01
Dernière modification de la notice
21/02/2020 7:08
Données d'usage