The utility of intraoperative contrast-enhanced ultrasound in detecting residual disease after focal HIFU for localized prostate cancer

Détails

Ressource 1Télécharger: DépotThèseMD_1-OK.pdf (1803.87 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_01F7992B1DB6
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Institution
Titre
The utility of intraoperative contrast-enhanced ultrasound in detecting residual disease after focal HIFU for localized prostate cancer
Auteur⸱e⸱s
BACCHETTA Frédéric
Directeur⸱rice⸱s
Valerio Massimo
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2020
Langue
anglais
Résumé
Contexte et objectifs : L’ultrason focalisé à haute intensité (HIFU) est un traitement émergent pour certains hommes atteints du cancer de la prostate localisé. L'une des limites de l’HIFU est l'absence d'un outil fiable pour mesurer l'effet du traitement en peropératoire. L'ultrason avec injection de contraste (CEUS) s'est révélé être une modalité prometteuse pour évaluer l'étendue et les limites de l'ablation des tissus. L'objectif de cette étude était d'évaluer la valeur du CEUS immédiatement après l’HIFU focal.
Matériels et méthodes : Analyse rétrospective d'un registre tenu de manière prospective, comprenant des patients consécutifs bénéficiant un HIFU focal (Focal One). Les candidats à l’HIFU focal étaient des hommes naïfs de traitement ayant ≥10 ans d'espérance de vie, l’antigène spécifique de la prostate (PSA) ≤ 20 ng/ml, un stade TNM
≤ T2c N0 M0 avec une lésion visible à l’IRM multiparamétrique (IRMmp) concordant avec un cancer de la prostate histologiquement prouvé. L'évaluation par CEUS a été effectuée immédiatement à la fin de la procédure. Sur la base de l'évaluation du résultat du CEUS par le chirurgien, un nouvel HIFU a été effectué, suivi d'une seconde évaluation CEUS. Pour tester notre hypothèse, la capacité du CEUS d’exclure un cancer cliniquement significatif a été comparée aux résultats de l'IRMmp précoce. La concordance entre les deux tests a été mesurée à l'aide du kappa de Cohen. Le meilleur modèle incluant des prédicteurs pertinents a été calculé avec le CEUS ou avec l'IRMmp afin de déterminer leur valeur ajoutée respective.
Résultats : Sur 66 hommes ayant bénéficié d’un HIFU, 32 répondaient aux critères d'éligibilité. Un traitement bifocal a été effectué chez un homme, ce qui a porté à 33 le nombre de lésions traitées. Une seconde ablation basée sur le CEUS a été réalisée en peropératoire sur 13 lésions (39 %). Le taux de biopsie positive pour un cancer cliniquement significatif dans les zones traitées était de 30 % (10/33). La valeur prédictive négative du CEUS et de l'IRMmp précoce était de 71 % (intervalle de confiance de 95 % : 59 %-82 %). La concordance entre le CEUS et l'IRMmp était significative avec une concordance de 72,7 % (P = 0,001). Le modèle incluant le CEUS a montré le meilleur résultat avec une aire sous la courbe de 0,881.
Conclusion : Le CEUS a une valeur ajoutée plus élevée que l'IRMmp précoce pour exclure un cancer cliniquement significatif après un HIFU focal. L'utilisation du CEUS en peropératoire afin d’améliorer l'efficacité de l’HIFU focal devrait être évaluée.
--
Background and objectives: Focal high intensity focused ultrasound (HIFU) is an emerging treatment for selected men with localized prostate cancer. A limitation of HIFU is the absence of a reliable tool to measure treatment effect intraoperatively. Contrast-enhanced ultra- sound (CEUS) has been shown to be a promising modality for assessing the extent and boundaries of tissue ablation. The aim of this study was to assess the value of CEUS immediately after focal HIFU.
Materials and methods: Retrospective analysis of a prospectively maintained registry including consecutive men undergoing focal HIFU (Focal One). Candidates for focal HIFU were treatment naive men with ≥10 years life expectancy, prostate-specific antigen (PSA) ≤ 20 ng/ml, TNM primary tumor, regional lymph nodes, distant metastasis stage ≤ T2c N0 M0 with a multiparametric MRI (mpMRI) visible lesion concordant with histologically proven prostate cancer. CEUS evaluation was performed immediately at the end of the procedure. Based on the surgeon’s estimation of CEUS imaging, re-HIFU was performed, followed by another CEUS evaluation. To test our hypothe- sis, the results of the CEUS were compared to the results of early mpMRI to rule out clinically significant cancer. The concordance between the 2 tests was measured using the Cohen’s kappa. The best model including relevant predictors was calculated with CEUS or with mpMRI to determine their respective added value.
Results: Of 66 men who underwent HIFU, 32 met eligibility criteria. Bifocal treatment was performed in 1 man, increasing the number of treated lesions to 33. Further ablation based on CEUS was delivered intraoperatively to 13 lesions (39%). The positive biopsy rate for clinically significant cancer in the treated zones was 30% (10/33). The negative predictive value of CEUS and early mpMRI was 71% (95% confidence interval: 59%−82%). Concordance between CEUS and mpMRI was significant with a 72.7% agreement (P = 0.001). The model with CEUS showed the best accuracy with an area under the curve of 0.881.
Conclusion: CEUS has a higher added value compared to early mpMRI in ruling out clinically significant cancer after focal HIFU. It should be evaluated whether the use of CEUS intraoperatively enhances the efficacy of focal HIFU.
Création de la notice
04/02/2021 9:14
Dernière modification de la notice
12/02/2021 7:08
Données d'usage