Metabolically healthy obesity: Est-elle une condition stable ? Quels facteurs associés à sa conversion ?

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 5715 Mme Mekhloufi.pdf (699.94 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_FD4C9A2F772B
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Metabolically healthy obesity: Est-elle une condition stable ? Quels facteurs associés à sa conversion ?
Author(s)
MEKHLOUFI S.
Director(s)
VOLLENWEIDER P.
Codirector(s)
MARQUES-VIDAL P.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2018
Language
french
Number of pages
21
Abstract
Objectif : L’obésité métaboliquement normale ou Metabolically Healthy Obesity (MHO) a fait
l’objet de plusieurs études ces dernières années mais peu se sont intéressées à l’évolution de la
prévalence au cours des années ainsi que les facteurs prédictifs associés à la perte du profil
métabolique sain de ce phénotype. Cette étude a évalué 1) l’évolution de la prévalence et la stabilité
de MHO au cours de 10.7 ans de suivi et 2) les facteurs prédictifs associés à la transition vers un statut
métabolique anormal.
Méthodologie : L’analyse a été faite sur les participants de l’étude prospective CoLaus, suivis sur
une durée de 10.7 ans. L’obésité était définie par un IMC ³30 kg/m2 et trois définitions du statut
métabolique normal ont été utilisées.
Résultats : Le nombre de participants obèses avec un statut métabolique normal variait de 116 à 192
selon la définition choisie. À 10.7 ans de suivi, la prévalence a augmenté de 0.4 à 1.1% selon la
définition choisie, mais il s’agissait principalement de la transition des sujets de poids normal
métaboliquement sain vers le statut MHO. Concernant la stabilité de ce phénotype au cours des deux
suivis ; 39% à 57.3% des sujets MHO ont perdu leur statut métabolique normal à 5.5 ans et 36.4% à
45.6% l’ont perdu à 10.7 ans. Les facteurs prédictifs communs aux trois définitions qui étaient
systématiquement associés à la perte du statut métabolique normal au cours du premier et du
deuxième suivi sont : une dyslipidémie, une pression artérielle haute ainsi que des valeurs hautes de
glycémie à jeun et d’indice de HOMA.
Conclusion : La prévalence de MHO augmente au cours des années, cette augmentation étant due
principalement à la transition des personnes de poids et de profil métabolique normal vers MHO.
Entre un tiers et la moitié des sujets MHO perdent leur profil métabolique normal au cours des années
ce qui démontre qu’il s’agit d’un phénotype instable et à risque de complications cardiométaboliques.
Un profil lipidique, glycémique et inflammatoire défavorable pourrait prédire la
conversion du statut métabolique normal des sujets MHO à moyen et à long terme.
Keywords
Metabolically Healthy obesity, Metabolically Unhealthy obesity, stabilité, prévalence, facteurs prédictifs, dyslipidémie
Create date
02/09/2019 14:04
Last modification date
08/09/2020 6:11
Usage data