IMPLEMENTATION D'UN NOUVEAU PROTOCOLE POUR LA SEDATION PROCEDURALE PEDIATRIQUE

Details

Ressource 1 Under embargo until 01/01/2026.
UNIL restricted access
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_F8A444D25A92
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
IMPLEMENTATION D'UN NOUVEAU PROTOCOLE POUR LA SEDATION PROCEDURALE PEDIATRIQUE
Author(s)
CAVUOTO Aldo
Director(s)
Challet-Rivier Madeleine
Codirector(s)
Mauron Sylvain
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2024
Language
french
Abstract
Introduction
La sédation pédiatrique est souvent nécessaire pour la réalisation d'un examen tel que l'imagerie par résonnance magnétique (IRM) ou un scanner. L'hydrate de chloral était le premier choix de l'hôpital universitaire de Lausanne. Cependant, de récentes interrogations sur les risques cancérigènes et la génotoxicité de cette substance ont été soulevées. En parallèle, un intérêt croissant pour la dexmédétomidine s'est développé. Ceci nous a donc amené à développer un nouveau protocole de sédation pédiatrique. Le but de cette étude est d'évaluer l'efficacité de ce protocole durant un examen radiologique.
Matériel et méthode :
Étude de qualité, réalisée de manière observationnelle et prospective, d'une durée de 11 mois (janvier à novembre 2022) qui évalue l'efficacité d'un nouveau protocole de sédation en pédiatrie. Les enfants (0 à 16 ans) bénéficiant d'un examen d'imagerie médicale (IRM et/ou scanner) étaient éligibles. L'administration de la sédation par voie intranasale (IN) consistait en dexmédétomidine 3 mcg/kg et midazolam 0,2 mg/kg avec une dose de secours
de IN midazolam 0,2 mg/kg.
Résultats :
Parmi les 99 enfants inclus, le taux de succès de la sédation s'élevait à 97%. 3/99 (3%) sont considérés comme un échec (réveil permanent ou réveil au changement de position). 7/99 (7%) ont eu un évènement indésirable mineur (désaturation entre 91 et 84 %) qui a pu être résolu par un supplément d'oxygène via un masque facial ou des lunettes.
Conclusion :
L'association de dexmédétomidine et de midazolam IN semble fournir une sédation efficace pour les procédures telles que l'IRM ou le scanner, avec un faible risque d'effets indésirables.
Create date
05/06/2024 8:46
Last modification date
03/07/2024 10:49
Usage data