BARIATRIC SURGERY INDUCES A DIFFERENTIAL EFFECT ON PLASMA ALDOSTERONE IN COMPARISON TO DIETARY ADVICE ALONE

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_F80A859622C8
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
BARIATRIC SURGERY INDUCES A DIFFERENTIAL EFFECT ON PLASMA ALDOSTERONE IN COMPARISON TO DIETARY ADVICE ALONE
Author(s)
BERNEY Maxime
Director(s)
Wuerzner Grégoire
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2021
Language
english
Notes
Clinical Trial Registration: ClinicalTrials.gov, identifier NCT02218112.
Abstract
Contexte et objectifs
Les mécanismes physiopathologiques expliquant la diminution de la pression artérielle secondaire à la perte pondérale induite par la chirurgie bariatrique (bypass gastrique selon Roux-en-Y, BGRY) ne sont que partiellement connus. L’objectif de cette thèse est d’étudier les effets de la perte pondérale induite par la chirurgie bariatrique sur la pression artérielle, le système rénine-angiotensine-aldostérone, les adipokines, l’excrétion rénale d’électrolytes et de les comparer aux effets induits par un suivi diététique seul.
Méthode
Il s’agit d’une étude cas-contrôle prospective incluant des patients obèses référés pour un BGRY (cas) et un groupe contrôle composé de patients obèses observant un suivi diététique et endocrinologique sans intervention chirurgicale. La pression artérielle ambulatoire, l’activité de la rénine plasmatique, l’aldostérone, l’excrétion urinaire des électrolytes, les adipokines (leptine, adiponectine) ont été mesurés avant (M0), à 3 mois (M3), puis à 12 mois (M12) après l’intervention.
Résultats
25 patients ont été inclus dans le groupe BGRY et 12 patients dans le groupe contrôle. Après 12 mois, la perte pondérale (-42 ± 11.5 vs -12.3 ± 6.3 kg dans le groupe contrôle, p=0.001) et la baisse de l’aldostérone plasmatique (-34 ± 76 vs +14 ± 45 pg/ml dans le groupe contrôle, p=0.002) étaient plus importantes dans le groupe BGRY en comparaison au groupe contrôle. Aucune différence entre les groupes n’a été observée concernant l’activité de la rénine plasmatique (-0.08 ± 1.68 vs 0.01 ± 0.37 ng/ml/h, p=0.31). L’excrétion urinaire de sodium était plus importante dans le groupe BGRY après 3 mois (-89 ± 14.9 vs -9.9 ± 27.9 mmol/jour, p=0.009). La baisse de la pression artérielle systolique était similaire entre les deux groupes (-
6.9 ± 9.9 vs -7.1 ± 11.9 mmHg dans le groupe contrôle, p=0.96).
Conclusions
La perte pondérale secondaire au BGRY induit une diminution progressive de l’aldostérone et cela indépendamment de la rénine et de l’excrétion de sodium. Ces observations vont dans le sens de l’hypothèse d’une sécrétion d’aldostérone en partie médiée par le tissu adipeux et qui semble jouer un rôle important dans la physiopathologie de l’hypertension artérielle en lien avec l’obésité. Il reste toutefois à définir si cette diminution de l’aldostérone peut être responsable de la baisse tensionnelle induite par le BGRY.
--
Background and Objectives: The pathophysiological mechanisms linking weight loss to blood pressure (BP) reduction are not completely understood. The objective of this study was to compare the effect of weight loss after Roux-en-Y gastric bypass (RYGB) on BP, renin-angiotensin-aldosterone system (RAAS), and urinary electrolytes excretion to those of dietary advice.
Methods: This was a case-control prospective study including obese patients referred for RYGB (cases) and obese receiving diet advice only (controls). Ambulatory BP, plasma renin activity (PRA), plasma aldosterone concentration (PAC), and urinary electrolytes were measured before (M0) and after intervention (M3: 3 months and M12: 12 months).
Results: Twenty-five patients were included in the RYGB group and twelve patients in the control group. After 12 months, weight loss (-42 ± 11.5 vs -12.3 ± 6.3 kg in the control group, p=0.001) and decrease in PAC were more pronounced in the RYGB group (-34 ± 76 vs +14 ± 45 pg/ml in the control group, p=0.002). There was no difference in PRA between both groups (-0.08 ± 1.68 vs 0.01 ± 0.37 ng/ml/h, p=0.31). Sodium excretion was more marked in the RYGB group after 3 months only (-89 ± 14.9 vs -9.9 ± 27.9 mmol/day, p=0.009). The decrease in SBP was similar between both groups (-6.9 ± 9.9 vs -7.1 ± 11.9 mmHg in the control group, p=0.96).
Conclusions: Bariatric-induced weight loss induces a progressive decrease in PAC independently of PRA and sodium excretion. Whether this decrease in PAC affects target organ damage in the long term remains to be determined.
Keywords
bariatric-surgery, obesity, hypertension, renin-angiotensin-aldosterone system, sodium excretion
Create date
30/11/2021 9:12
Last modification date
16/12/2021 10:42
Usage data