Étude rétrospective sur la stabilité hémodynamique entre rachianesthésie et anesthésie générale dans la chirurgie prothétique du genou

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_E3292D5441A6
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Étude rétrospective sur la stabilité hémodynamique entre rachianesthésie et anesthésie générale dans la chirurgie prothétique du genou
Author(s)
JEANDIN T.
Director(s)
ALBRECHT E.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
16
Abstract
Introduction : La chirurgie prothétique du genou est une intervention courante dont le
nombre d’interventions ne cesse de croître. Concernant la période intra-opératoire, certaines
études ont rapporté que l’anesthésie générale était associée à une plus grande instabilité
hémodynamique. L’objectif de ce travail est d’évaluer la stabilité hémodynamique intraopératoire
lors de chirurgie prothétique du genou dans notre établissement en fonction du
type d’anesthésie effectuée, anesthésie générale (AG) versus rachianesthésie (RACHI).
Méthode : Tous les patients adultes au bénéfice d’une arthroplastie primaire ou secondaire
du genou sur une période de 5 ans, soit de 2012 à 2016, ont été sélectionnés. Différents
paramètres ont été extraits, dont des données démographiques, la stratégie anesthésique
(anesthésie générale versus rachianesthésie), les variables anesthésiques intra-opératoires
(instabilité hémodynamique reconnue et signalée, présence ou non d’une perfusion de
noradrénaline, dose totale de phényléphrine et d’éphédrine) ainsi que la durée de séjour
hospitalier. Les différentes variables ont été comparées en fonction de la stratégie
anesthésique, AG vs RACHI. Les analyses statistiques ont été réalisées à l’aide du logiciel STATA
version 15.0 (StataCorp, College Station, TX, USA).
Résultats : L’analyse a été réalisée sur 1025 opérations. Une instabilité hémodynamique était
présente chez 17% (92/553) des patients du groupe AG et chez 5% (22/472) des patients du
groupe RACHI (p<0.001). À l’exception de la dose maximale de noradrénaline administrée qui
est équivalente entre les deux groupes, l’ensemble des critères secondaires d’instabilité
hémodynamique sont significativement différents en défaveur du groupe AG. Enfin, une
instabilité hémodynamique n’a été reconnue que dans 38% (35/92) des cas du groupe AG,
alors qu’aucune instabilité n’a été reconnue dans le groupe RACHI (0/22). La durée du séjour
est réduite d’un jour pour les patients du groupe RACHI avec une médiane de 9 jours (DIQ : 8-
12 jours) versus 10 jours pour le groupe AG (DIQ :9-12 jours ; p<0.001).
Conclusion : La rachianesthésie est corrélée à moins d’instabilités hémodynamiques qu’une
anesthésie générale lors de chirurgie prothétique du genou. Près de 62% à 100% des patients
qui présentent une instabilité hémodynamique ne sont pas protocolés par les équipes
anesthésiques. Enfin, les patients au bénéfice d’une rachianesthésie ont une durée de séjour
réduite de 1 jour.
Keywords
Arthroplastie, stabilité hémodynamique, anesthésie générale, anesthésie rachidienne
Create date
07/09/2020 8:46
Last modification date
01/10/2020 5:26
Usage data