Brachial or wrist blood pressure in obese patients : which is the best ?

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_E201145F00CC
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Brachial or wrist blood pressure in obese patients : which is the best ?
Author(s)
De Senarclens O.
Director(s)
Waeber B.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2008
Language
english
Number of pages
8
Abstract
RESUME
L'obésité et l'hypertension atteignent des niveaux épidémiques aussi bien dans les pays industrialisés que dans ceux en voie de développement. La coexistence de ces deux pathologies est associée à un risque cardiovasculaire augmenté. Traditionnellement on mesure la pression artérielle (PA) au bras au moyen d'un brassard qui détermine la pression systolique et diastolique en utilisant soit la méthode auscultatoire ou oscillométrique. L'utilisation d'un brassard de taille standard chez le patient avec un tour de bras augmenté peut surestimer la pression artérielle. Il semble même qu'il existe un rapport idéal entre le tour de bras, et la taille du brassard
La mesure à domicile de la pression artérielle avec des appareils validés donne des valeurs de la PA valables. Plusieurs appareils existent sur le marché et depuis quelques années les appareils de mesure de la PA au poignet font leur apparition sur le marché.
Cette étude vise à comparer chez des sujets sains et obèses les valeurs de PA obtenues au poignet avec celles obtenues au bras en utilisant deux appareils validés l'OMRON HEM 705-CP et l'OMRON R6.
L'OMRON HEM 705-CP permet l'utilisation soit d'un brassard standard (13x30 cm) ou d'un brassard large (16x38 cm), et l'OMRON R6 mesure la PA au poignet.
Nous avons comparé un groupe de sujets obèses [Body Mass Index (BMI) >35kg/m2] avec un groupe de sujets sains (BMI <25kg/m2). Ont été exclues de l'étudé les personnes prenant un traitement antihypertenseur ainsi que celles souffrant d'arythmies. La PA a été mesurée en position assise avec le bras gauche sur une table à hauteur du coeur. Un brassard large a été employé pour les sujets obèses et un brassard standard pour les sujets sains. Trois mesures ont été effectuées, la première après une pause de 5 min et chacune des suivantes avec un intervalle de 2 min. La pression d'inflation maximale a été fixée à 170 mmHg.
Nous avons utilisé la formule proposée par Marks LA et al pour déterminer si le rapport entre la taille des brassards fournis avec l'OMRON .HEM 705-CP et le tour de bras de nos sujets était optimal (taille du brassard = 9.34 x log10 taille du bras). Nos résultats ne montrent pas de différence statistiquement significative de la PA diastolique entre les deux groupes, qu'elle soit mesurée au bras ou au poignet. La PA systolique mesurée au bras s'est par contre avérée significativement plus basse chez les sujets obèses que chez les sujets sains. Aucune différence n'a été trouvée lorsque la mesure est effectuée au poignet. En utilisant la formule fournie par Marks le rapport entre taille du brassard (large chez les obèses) et tour de bras a été de 10.30±30 chez les sujets obèses et 9.630.45 chez les sujets sains (p<0.001). Le rapport entre tour de bras et brassard chez les sujets obèses est nettement au-dessus de la valeur optimale, ce qui suggère une possible sous-estimation de la PA systolique chez ces sujets.
Ces résultats suggèrent qu'il existe un risque de sous-estimer la PA chez le patient obèse lors de l'utilisation d'un brassard large. Cette erreur pourrait être réduite par l'utilisation d'appareils de mesure au poignet. validés chez le sujet obèse.
Pubmed
Create date
12/02/2010 12:22
Last modification date
20/08/2019 17:06
Usage data